Flash info : forte immigration de jeux solo imminente !

Publié par Le chat solitaire (Skinner) le

Bonjour, bonjour !

Après avoir parlé des articles à venir, je vais maintenant vous parler des jeux qui font la queue devant ma porte. Car il se trouve que Noël approche et, par la même occasion, mon anniversaire (non, je ne vous dirai pas mon âge, vous n’aurez qu’à compter les bougies vous-mêmes !). Et comme mon entourage est généreux et qu’il s’impatientait de connaître ma liste d’envies, j’ai dû affiner mes recherches sur le net.

Avant que vous ne me traitiez tous de pourri gâté (ce que je suis un peu parfois, je l’admets), je précise que seuls les trois premiers jeux sont des cadeaux : les autres sont des précommandes qui datent (jusqu’à trois ans) mais qui risquent d’arriver un peu tous en même temps.

Au moment où j’écris ces lignes, rien de ce qui va suivre n’a donc encore atterri dans ma ludothèque. Je n’ai donc rien essayé ni passé le moindre matériel en revue.

Je compte sur vous pour me dire desquels vous souhaiteriez une présentation rapidement, mais aussi, si vous en possédez parmi cette liste, me partager vos impressions, histoire que je sache si je dois me réjouir ou me dépêcher de les revendre aussitôt arrivés sans prendre la peine d’y jouer !

Assez causé, place aux jeux !


Les jeux provenant de boutiques

Star Wars: The Clone Wars (Pandemic System)

Si on m’avait dit un jour que je demanderais un jeu de la gamme Pandémie pour mon anniversaire, j’aurais bien rigolé.

Ma première partie de Pandémie (à deux) s’est déroulée sur le tout premier opus et m’a laissé un souvenir particulièrement froid : un thème pas sexy du tout et un système coopératif trop creux qui encourageait les King Speakers à se défouler.

La deuxième, sur un autre opus de la série, fut déjà plus agréable mais ne me laissa cette fois… aucuns souvenirs !

En fait, les mécaniques me paraissaient sympathiques, mais pour ce qui était du thème et de la réalisation, ça ne me branchait pas.

Puis il y a eu cet opus Star Wars qui est arrivé. Moi qui ai grandi avec les films la Menace fantôme, l’Attaque des clones et la Revanche des siths, ça me parlait déjà plus. J’ai d’ailleurs regardé la vidéo d’une partie solo, et je dois dire que j’y ai davantage vu un jeu Star Wars qu’un jeu Pandémie. En gros, on joue des jedis qui, accompagnés de leurs troupes, vont devoir voyager de planètes en planètes pour anéantir les droïdes de la confédérations tout en se préparent pour le combat final contre un méchant emblématique, comme Dark Maul ou le Général Grievous.

J’espère donc ne pas m’être trompé, que j’apprécierai ce jeu comme il se doit, sans avoir la désagréable sensation de faire un retour en arrière, lors de ma première partie.

“De toute façon, un jeu qui a pour thème Star Wars ne peut pas être un mauvais jeu… si ?”


Ark Nova

Là, vous devez grimacer d’étonnement, car Ark Nova n’est pas un jeu très connu. Tiré à seulement 2’000 exemplaires, il n’a pas su percer sur la planète ludique comme il le mérite.

Ouais bon, je sais que personne ne me croira. Ark Nova, c’est juste le best-seller de l’année, un succès tellement retentissant qu’il est passé en quatrième position sur le classement de Board Game Geek, se payant même le luxe de dépasser Terraforming Mars auquel il est souvent comparé.

Pour ceux et celles ne connaissant pas… enfin, tout le monde le sait déjà, mais je vais quand même le dire : Ark Nova nous place à la tête d’un zoo où l’objectif sera de marquer des points, notamment en recrutant engageant recueillant des animaux. Voilà, c’est un peu court comme présentation, mais est-ce que j’ai vraiment besoin d’en dire plus ?

En vérité, c’est que je ne sais pas encore à quoi ressemble exactement une partie. J’y suis allé un peu à l’aveuglette, me fiant au thème et à la pléthore d’avis positifs.

Cependant, comme le mode solo, proche d’un Beat Your Own Score, ne m’interpelle pas beaucoup, je pense d’ores et déjà avoir recours à la variante non officielle d’A.R.N.O. disponible sur Board Game Geek. Les retours sont bons et il semblerait qu’il n’y ait que quelques cartes à imprimer.

Je me réjouis, en tout cas !

“Tu peux pas savoir comme je me réjouis aussi ! Enfin un vrai jeu pour Eurogamer, avec une jolie présentation, en plus. Et puis du moment qu’il y a des koalas, moi je dis ouiiiiiiii !!! Enfin, à condition qu’ils soient bien traités, par contre !”

“Pff, moi j’aurais préféré un zoo avec des dinosaures qui puissent manger les visiteurs…”


Star Wars : Bordure extérieure et son extension

Bigre, encore un jeu Star Wars ! Oui, mais pas à la même époque, par contre.

Dans Star Wars : Bordure extérieure, vous incarnez un pilote qui va faire mumuse dans la galaxie très lointaine pour récolter de l’argent et de la gloire. Il devra faire des choix moraux et se confrontera à la brutalité des autres pilotes qui, évidemment, auront aussi envie de faire mumuse sur le territoire. Moi ça me plaît !

A l’époque où le jeu Star Wars : Bordure extérieure est sorti, je me suis (approximativement) dit : “Mais lol, wesh, pourkoi j’me fré iéch avec se jeu alors ke j’ai déja Xia: Legends of a Drift System qui déchire, PTDR !”.

Et cette réflexion était justifiée puisque Xia: Legends of a Drift System est un excellent jeu de ma collection (quoique assez cher) qui se déroule dans un contexte similaire. D’ailleurs, il faut que j’en fasse la critique un jour !

Mais aussi chouette soit ce Xia, il faut reconnaître qu’il est un jeu exigeant et que sa difficulté élevée (sérieux, des fois je me prends de ces lattées !) a de quoi décourager. Aussi, ce nouvel arrivant fera un bon complément pour ce thème que j’adore !

Le problème, c’est que le jeu de base de Star Wars : Bordure extérieure a l’air sympa mais un peu… inachevé. Une extension se justifiait d’urgence, extension qui sortit seulement trois ans plus tard.

J’ai donc demandé le jeu de base ainsi que l’extension pour mon anniversaire, en me souhaitant des parties agréables dans un univers qui m’est familier. On a beau dire que sa durée de jeu est assez longue, ça ne m’effraie pas plus que ça. Mais on verra bien.

“En tout cas, si on s’arrête sur Tatooïne, je veux qu’on aille voir le Sharlacc ! J’ai justement une carcasse de lion de KDM dont je dois me débarrasser…”


Bullet ♥

Bullet, mais qu’est-ce que c’est ? La sœur du garçon dans Boule et Bill ? Ha… ha… ha… pas drôle.

De ce que j’ai lu et écouté sur internet, Bullet a été une très grande surprise pour les joueurs et joueuses solo en 2021. En plus d’offrir également un mode coopératif et compétitif, le jeu serait d’une intelligence rare, au point d’avoir été nommé numéro 1 de l’année 2021 par Mike sur One Stop Coop Shop.

On y incarne uniquement des héroïnes, avec des pouvoirs étonnants, comme contrôler le papier ou les triangles. Sûrement qu’elles devaient être balèzes en origami…

Le jeu serait apparemment de type puzzle.

“Serait ? Apparemment ? T’en es pas sûr ?”

Euh, c’est-à-dire que… euh… ben non, j’en sais rien ! J’ai décidé de me faire un peu la surprise. Les retours sont excellents, j’aime beaucoup l’idée de super héroïnes entrant dans la bagarre et j’ai trouvé le matériel franchement sympa. Donc oui, j’ai décidé de tenter le coup en ne me renseignant pas plus, histoire d’avoir des surprises. Comme il ne s’agit pas d’un gros Kickstarter à 200€, je me le suis permis, et puis cela fait partie de mon plaisir, na !

En tout cas, nous avons la chance de voir Bullet sortir en français même si sa sortie ne fait que d’être repoussée depuis un mois. En ce moment, je crois qu’elle est prévue pour fin décembre ou janvier.


Les jeux issus de financements participatifs

Hoplomachus Victorium et Remastered

Je ne sais pas si j’ai déjà eu l’occasion d’en parler sur ce site, mais je suis super attiré par les jeux ayant pour thème les gladiateurs !

Le problème, c’est que ceux jouables en solo ne courent pas le Colisée les rues, ou alors il s’agit de jeux fort peu connus, aux règles vaseuses et qui sont tellement rares qu’ils sont vendus d’occasion au double du prix d’origine. Mais il y a aussi Hoplomachus, alias le tout premier jeu de l’éditeur de Chip Theory Games (celui qui a créé Too Many Bones).

Dans Hoplomachus, vous incarnez une faction de gladiateurs provenant tout droit de lieux mythiques et formidables, comme l’Atlantide, Xanadu ou Eldorado. Mais comme les adversaires sont très dangereux, il vous faudra user de stratagèmes, prendre possession du terrain et sagement exploiter les capacités de vos unités.

Très motivé à l’époque, je m’étais rué sur les trois boîtes d’Hoplomachus existantes. Et j’y ai passé du très bon temps. Cependant, mon intérêt s’est quelque peu estompé à la longue pour la raison que certaines mécaniques avaient mal vieilli, que le jeu manquait de variété et que le mode solo était un peu frustrant, les ennemis agissant de manière trop aléatoire.

Quelle ne fut donc pas ma joie en découvrant qu’un Kickstarter proposait une nouvelle version de Hoplomachus, avec un artwork modernisé, des règles revues et davantage de contenu.

Mieux encore, l’éditeur proposait également une autre boîte : Hoplomachus Victorium, uniquement consacré au solo ! Cette fois, le jeu se joue en campagne : nous incarnons un gladiateur qui voguera d’arène en arène avec ses frères d’armes dans le but de devenir un grand champion et, pourquoi pas, d’affronter les dieux-mêmes ! Cela fait donc deux énormes boîtes de gladiateurs jouables en solo. Pour avoir passé commande en février 2021, je dois dire que je suis de plus en plus impatient !


Frostpunk

Vous avez déjà vu le film Snowpiercer, ou alors The Road ? Vous avez déjà joué au jeu vidéo The Last of Us ?

En fait, aimez-vous tout simplement ce qui traite du post-apocalyptique ?

“Non…”

“Oui, oui et re oui !!!”

Ben moi aussi, j’aime bien ! C’est même un peu mon point faible dans les jeux, avec les gladiateurs. Du coup, je me suis dit : pourquoi pas Frostpunk ?

Pour le contexte, nous sommes à la tête d’une colonie de survivants plongée dans une période glaciaire terrible. Comme les habitants n’ont pas la possibilité de jouer à des jeux solo pour se détendre, il va falloir les mener d’une main de fer tout en évitant la révolte. Devons-nous forcer les enfants à travailler ? Promettrons-nous de grandes explorations ? Ou ferons-nous confiance à la science pour nous sortir de ce guêpier ?

En raison de ses choix moraux délicats, Frostpunk s’adresse à un public mature. D’ailleurs, les amateurs de Kingdom: Death Monster ou ceux ayant suivi le début de ma campagne ne seront pas trop dépaysés.

Peut-être même que cet univers sombre nous rappellera This War of Mine ? Ça ne serait pas étonnant, tous les deux sont des adaptations des jeux vidéo éponymes, développés par la même compagnie.

Le Kickstarter proposait une pétée d’éléments deluxe pour donner de l’allure au jeu, mais tout ce bois et plastique me donnaient un peu la nausée, sans compter que cela prendrait encore plus de place sur mes étagères. Le jeu de base conviendra très bien.


Fallen Land 2ème édition

Puisqu’on parle de post-apocalyptique, autant poursuivre sur la lancée. K’euro nous excusera bien !

Précisons d’abord que j’ai déjà évoqué Fallen Land l’année dernière. J’étais tombé dessus totalement par hasard, alors que je naviguais sur les projets en cours via Gamefound. Très vite interloqué, je me suis lancé dans le visionnage d’une partie solo de l’ancienne édition. L’enthousiasme est un peu retombé alors que je découvrais le style graphique du jeu… puis il est aussitôt revenu en suivant la partie. Pour tout dire, j’ai rarement eu autant de plaisir à regarder une partie de jeu en vidéo ! Et pour ce qui est des illustrations, elles ont toutes été revues de ce que j’ai compris, tout en gardant cet aspect bande dessinée qui est doté d’un certain charme malgré tout.

Revenons-en au contexte : nous sommes une communauté de survivants dans des États-Unis ravagés (notez que dans la seconde édition, nous avons même accès à une partie du Canada et du Mexique). Et comme rester sur son territoire à rien faire ne mènera nulle part, il va falloir parcourir ce monde infesté de survivants hostiles, de zombies, de créatures terrifiantes et même de robots géants. Et qu’est-ce qu’on y gagne ? Du prestige, de l’argent (car ça sert encore) et des exploits à raconter à ses petits enfants si l’on a la chance de vivre assez vieux pour porter un dentier.

Ce qui est impressionnant dans Fallen Land, ce sont les possibilités de customisation. En effet, la nouvelle édition offre plus de 100 cartes Personnage avec l’extension, parmi des docteurs, des fermiers, des champions de boxe, des chanteurs, des cuisiniers, des chefs scouts, des anciens businessmen, des écrivains et j’en passe. Tous possèdent des valeurs de caractéristiques (Combat, Survie, Médecine, Mécanique et Science) ainsi que des compétences spéciales. Et pour compléter le tout, nous avons le droit à une pétée de cartes Équipement à attribuer à chacun d’eux, allant du AK-47 au sac de camping.

“Ce jeu mérite aussi une mention spéciale pour la raison que les membres de notre communauté peuvent conduire des scooters roses !”

Ouais, ça t’irait bien aussi, de roule là-dessus !

On y trouve aussi une grande quantité de cartes Évènement et Mission, de quoi nous raconter une histoire différente à chaque partie.

En solo, la seconde édition propose bien des possibilités : tenter un scénario, marquer un certain nombre de points de prestige avant la fin d’un décompte ou d’affronter des factions rivales contrôlées par le jeu. Il y a de toute façon tellement à faire, entre gérer sa communauté et découvrir le monde que l’on ne regrettera pas d’être privé d’un adversaire humain.

Bref, j’en peux plus d’attendre !


Aeon Trespass: Odyssey

Vous voudriez jouer à Kingdom: Death Monster mais n’êtes pas trop emballé par le thème ultra dark ?

Pas de problème, vous n’aurez qu’à vous essayer à Aeon Trespass Odyssey, un jeu qui vous plongera dans une mythologie grecque alternative. En plus, le jeu est moins cher que KDM (durant le Kickstarter, la boîte de base coûtait 125$). La comparaison entre Aeon et KDM se justifie notamment par les plateaux très similaire, la pétée d’équipement, le design des boîtes de base, la gestion de sa base et les figurines hors-norme. D’ailleurs les créateurs ont confié s’être inspirés de KDM (entre autre). Après, les jeux sont sûrement bien différents.

Ici, les monstres sont tellement gigantesques qu’ils peuvent anéantir des villes entières rien qu’en marchant dessus. Pour les affronter, vos argonautes devront monter à bord d’énormes titans, animés par magie ou la mécanique, je ne sais plus, pour espérer avoir une chance de sauver l’humanité. C’est épique, c’est colossal, c’est magnifique et ça devrait arriver d’ici pas trop longtemps !

D’ailleurs, je suis sûr que Sinatrash a quelque chose à dire par rapport à ce jeu !

“…”

Pardon ?

“…”

Et si t’essayais d’ouvrir la bouche en parlant ?

“Laisse tomber, je crois qu’il est sur le coup de l’émotion. Ça fait presque trois ans qu’il rêve de jouer à ce jeu.”

Je vois. En tout cas, il aura pas intérêt à se l’accaparer quand on le recevra, parce que je voudrai y jouer moi aussi, sans blague !


Final Girl

Enfin, nous arrivons au bout de cette liste (en réalité, je dois encore recevoir des extensions de jeux déjà possédés, mais c’est un autre sujet) !

L’idée de contrôler des héroïnes dans Bullet vous plaisait, chose également possible dans One Deck Dungeon ? Dans ce cas, pourquoi ne pas recommencer en basculant dans l’horreur pure et dure, cette fois ?

Final Girl est un jeu exclusivement solo où nous incarnons, à juste titre, une Final Girl. Mais c’est quoi, exactement, une Final Girl ? C’est en réalité un terme (un peu moqueur) pour désigner la fille qui est la seule à survivre à la fin d’un film d’horreur, ou du moins la dernière à mourir. Eh oui, dans les films d’horreur “classiques”, c’est toujours une fille qui reste en dernier, après avoir vu tous ses amis mourir dans d’atroces souffrances. La pauvre ne peut donc plus que compter sur elle pour échapper au tueur qui, lui, est encore en pleine forme. Alors relèverez-vous le défi ?

Dans ce jeu plutôt rapide, il vous faudra choisir un épisode parmi ceux que vous possédez. Chaque épisode vous impose un lieu emblématique (colo de vacances, cimetière, forêt lugubre, clinique psychiatrique…) dans lequel sévit un tueur lui aussi emblématique (boucher masqué, loup-garou, type déguisé en épouvantail, femme très maigre poussant des gémissements…). Bien entendu, ce dernier possède des pouvoirs surnaturels, histoire de bien vous torturer physiquement et psychologiquement. Le but sera toujours d’anéantir le tueur, sauf que chaque lieu impose ses propre règles. Dans la colo, par exemple, il faudra évacuer le plus de gens possible, car chaque victime rendra le tueur encore plus fort.

Le système de jeu est un habile mélange de dés et de cartes. D’ailleurs, les créateurs sont les mêmes que pour Hostage Negociator, ce qui fait que si vous avez joué à ce dernier, vous ne serez pas dépaysé. D’ailleurs, il se peut même que Final Girl soit beaucoup mieux que Hostage Negociator. C’est du moins l’avis de nombreux Youtubeurs.

En tout cas, même en n’étant pas grand fan des films d’horreur de type slasher, je dois bien dire que je me réjouis !


Bonus : les jeux auxquels j’ai renoncé (pour l’instant)

Batman: The Dark Knight Returns

Contrairement à, il semble, tant de gens, Batman me laisse totalement indifférent. Le côté milliardaire playboy qui sort la nuit pour fighter le mal… mouais. Mais c’est un avis basé uniquement sur les films récents : je n’ai pas eu la chance de lire les comics originaux qui, d’après ce qu’on m’a dit, sont bien plus riches et intéressants, surtout qu’ils mettent davantage en scène la face sombre du héros en collants.

Malgré cette indifférence que j’éprouve pour le genre je pense qu’un tel personnage peut être amusant à jouer, car j’aime l’idée de devoir me balader dans une ville hors-la-loi et régler leur compte à des types glauques avec des masques d’Halloween (d’ailleurs, à quand un jeu solo d’après le film The Purge ?).

Enfin bref. Batman: The Dark Knight Returns est un jeu purement solo, sorti il y a peu, à un prix relativement cher puisqu’il faut compter minimum 90€ pour la version sans figurines. Malgré un plateau pas des plus esthétiques, on est tout de même séduit par la présentation du jeu puisque Batman va se battre contre les méchants cultes de l’univers, acquérir des compétences de combat et de détective, réaliser des quêtes secondaires, affronter à la fois les “mutants”, la police et la presse qui sont ligués contre lui etc.

Malheureusement (oui, à défaut de pouvoir être souligné, le mot est mis en gras), le jeu ne propose que quatre chapitres, soit l’équivalent de quatre parties. Oui, c’est tout. Et est-ce que c’est rejouable ? Tout le monde n’en est pas sûr.

Du coup, suis-je assez friqué et insouciant pour investir près de 100€ dans un jeu qui ne dépassera sûrement pas les dix parties ?

La réponse est non.


Angel Fury

Je ne vais pas être long pour celui-là.

Un jeu où des anges et des démons s’affrontent dans un combat sanglant ? Génial !

Un jeu bourré de belles figurines ? Euh… chouette ! même si ça me chicane de plus en plus pour l’écologie.

Un mode solo où l’on ne peut jouer que les anges alors que les démons sont jouables dans le jeu à deux ? Euh… nan, ou seulement si on me fait le jeu à moitié prix !

“Dommage, il faisait envie celui-là, au premier coup d’œil…”


Le trésor de Davy Jones (Dead men tell no tales) avec l’extension du Kraken

Les pirates, c’est chouette, surtout lorsqu’il est question du Hollandais volant et du Kraken. Pour avoir grandi avec les trois premiers films de Pirates des Caraïbes, j’étais vulnérable à la hype.

Ici, nous incarnons des pirates (sans blague) devant piller le Hollandais volant en feu, sur le point de couler (à défaut de s’envoler). Bien entendu, il y aura des squelettes animés, des gardes monstrueux et surtout un redoutable Kraken si on joue avec l’extension.

Mais voilà, le jeu me semble un peu trop light pour être intéressant sur la durée. Et puis le plateau a quelque chose d’ennuyeux avec ces innombrables tuiles carrées qui se ressemblent toutes.

Un jeu qui mériterait une observation plus poussée mais qui a peu de chance de rejoindre le sapin ce mois de décembre.


Nous voilà enfin arrivés au terme de cet article. Comme d’habitude, j’espère qu’il vous a plu et serais très curieux de savoir si ces jeux vous intéressent, si vous les possédez déjà ou les attendez tout comme moi.

A bientôt !

Catégories : Articles divers

9 commentaires

13obscur · 17 novembre 2022 à 11:45

Salut,
Content de te relire.

Star Wars: The Clone Wars: du Pandémie… J’arrive pas à accrocher aux jeux “à la Pandémie”. Donc le seul regret que j’ai, c’est la licence SW. ^^’

Star Wars : Bordure extérieure: j’ai joué quelques parties (pas encore avec l’extension). Mon problème est que quand je suis en difficulté avec les lancés de dés, je persiste, quitte à y passer plusieurs tours, au lieu de lâcher l’affaire et de tenter une autre mission. Parait que je peux être têtu comme une mule, mais je comprends pas pourquoi on dit ça. 😀

Bullet ♥: aaaaah! Le jeu le plus joué l’année dernière. Quand tu l’auras eu entre les mains, tu pourras aller voir les deux articles que j’ai fait sur mon blog (un de présenation, et l’autre est un “guide” des héroïnes). Je te confirme que le solo est un puzzle game, mais j’aime ça.

Hoplomachus: j’attend la livraison moi aussi. 😀

Frostpunk: j’ai un peu joué au jeu vidéo. Pas pris lors du KS car je préfère attendre les retours avant de voir si je me le procure ou pas, surtout pour voir ce qui change du JV.

Final Girl: Le thème me branche à fond, mais quand j’avais regardé, je trouvais que ça ressemblait à Hostage Negociator. Or, je n’avais pas aimé HN…

Le trésor de Davy Jones: j’étais intéressé jusqu’à voir une partie. J’ai eu l’impression d’un jeu “à la Pandémie”… (cf le début du message ^^).

    Le chat solitaire (Skinner) · 17 novembre 2022 à 11:59

    Salut 13obscur, et merci pour le message ! Je ne m’attendais pas à avoir un retour aussi vite étant donné ma longue absence, je te remercie donc pour ça !

    Pour le Star Wars Pandémie, c’est vraiment grâce à la vidéo que j’ai céder, à la fois parce que le jeu avait l’air agréable et que le Youtubeur a de bons goûts selon moi. Mais comme je l’ai dit, on verra ! 😀

    Pour Star Wars : Bordure Extérieure, qu’est-ce que tu veux dire concernant les lancers de dés, que tu n’aimes pas trop ça ou que tu manques de chance ? :’D De ce qu’on peut lire, en tout cas, le jeu mérite vraiment son extension pour être apprécié. D’ailleurs, certains s’y sont remis avec plaisir alors qu’ils pensaient abandonner leur boîte de base. On verra si je suis aussi tête de mule que toi, héhé !

    Pour Bullet ♥, j’ai bien entendu pensé à toi en le citant, car je n’ai pas manqué tes éloges sûrement bien méritées ! A mon avis, j’irai lire tes articles avant que le jeu n’arrive, vu qu’il semble s’être perdu en route. 😮

    Ahhh, tu es aussi un “Hoplomachuser” ? 😀 Est-ce que tu avais déjà joué aux anciens ? Je ne me rappelle plus.

    Pour Frostpunk, je n’ai jamais joué au jeu vidéo (ni à celui de This War of Mine, au passage). Mais des retours je te ferai, bien entendu ! Mais encore une fois, le jeu rechigne à se dépêcher de venir…

    Pour Final Girl, je dois dire que je n’ai jamais joué à Hostage Negociator. J’espère donc ne pas m’être trompé. Au pire, j’aurai un (très) gros Kickstarter à revendre. En tout cas, j’entends vraiment dire qu’il s’agit d’une version améliorée de son grand frère, et puis le thème me parle bien plus même si je n’ai rien contre celui d’Hostage.

    Pour le Trésor de Davy Jones, je vois ce que tu veux dire, surtout avec le feu qui augmente sur les différentes tuiles. D’ailleurs, je risquerais d’être gêné par le fait qu’il est dangereux de laisser de nombreuses tuiles au même niveau (de feu) car elles pourraient toutes davantage flamber à la fois ! Enfin, j’y jetterai un autre coup d’œil, mais comme il n’y a pas de coup de cœur en ce moment, même petit, je renonce !

    Merci encore pour ton message et à bientôt ! 🙂

      13obscur · 17 novembre 2022 à 13:17

      Je passe de temps en temps pour voir s’il y a du nouveau, et c’est tombé aujourd’hui. ^^

      Pour Star Wars : Bordure Extérieure, c’est qu’il m’arrive d’avoir une vraie poisse aux dés. Je me rappelle de ma dernière partie où j’ai passé 5 tours de suite à rater les lancés d’une mission… Mais au lieu d’arreter, et d’aller faire une autre mission pour rester dans la course, je me suis entété et j’ai passé 5 tours avant de réussir (l’AI, lui, ne m’a pas attendu). Là, clairement, je mets la faute sur moi, pas sur le hasard des dés (enfin, avec le recul, durant la partie, j’ai maudit ces foutu dés).

      Pour Hoplomachus, j’ai les 3 jeux. Ma préférence va clairement à Origins. Je comprends ce que tu dis sur l’aléatoire, mais bizarrement, ça m’a pas gené.

      Quant à Final Girl/Hostage Negociator, je n’écarte pas la possibilité que j’ai pas accroché car je n’aurai pas “compris” le jeu (pas compris, j’entends comprendre comment bien joué).

        Le chat solitaire (Skinner) · 17 novembre 2022 à 16:26

        Eh ben tu es bien tombé ! 🙂

        Ahh je comprends. Ça me rappelle les (nombreuses) fois où je prends des risques inutiles quand je m’énerve à un jeu. Du coup, soit j’ai de la chance et le comeback se fait, ou alors c’est le gros Rage Quit :’D

        Okay ! Pour ma part, c’est le Origins auquel j’ai le moins accroché à cause de son approche trop puzzle (j’aurais préféré que ce soit un peu plus bac à sable). C’est donc surtout à The Lost Cities que je faisais référence concernant les activations des boss, car Rise of the Titans et Origins, c’est plutôt bien trouvé, je pense !

        C’est vrai que des fois on n’arrive pas à s’adapter à la logique du jeu (je n’ai jamais réussi à être fort à Apex, par exemple). Mais quelle que soit la raison, du moment que le plaisir n’est pas présent, autant passer à quelque chose d’autre, en effet. 🙂

Saxgard · 22 novembre 2022 à 18:32

Salut

Si on m’avait dit qu’un jour tu achèterais un pandemic je ne l’aurais jamais cru. 🙂
J’avoue qu’après avoir joué au pandemic legacy (une de mes meilleurs expérience ludique avec ma moitié) mes parties de pandemic classique et même de pandemic cthulhu m’ont paru bien fades.
Depuis je n’ai suivi aucun autre jeu pandemie. Peut-être que j’ai tort !
Je devrais quand même jeter un oeil sur celui là ou sur la version Warcraft pour voir les évolutions de cette série.

Tu as fini par craquer pour Ark Nova. Si t’aime le thème et les mécaniques qu’il propose tu ne devrais pas être déçu. Même avec le solo de base je pense.
Peut-être que ton prochain jeu euro sera Ultimate Railroad (une petite bombe selon moi). ^^

Star wars Outer Rim : j’ai été grandement déçu par ce jeu. Je l’ai trouvé très répétitif et je me suis rendu compte que les pickup and delive4y n’étaient pas pour moi. A moins que ça soit uniquement ce jeu.
Trop long pour ce qu’il propose et juste avec le jeu de base ça manquait clairement de variété et de choses à faire. Peut-être que l’extension règlera effectivement plusieurs problèmes.
Après faut avouer que le côté contrebandier, c’est pas ce qui m’excite le plus dans l’univers de Star Wars.

Aeon Trepass m’intrigue par contre.

    Saxgard · 22 novembre 2022 à 18:35

    J’oubliais , j’attends avec impatience la sortie boutique et les retours concernant Frostpunk. C’est surement le jeu que j’attends le plus.

    Le chat solitaire (Skinner) · 22 novembre 2022 à 23:52

    Hello !

    Oui, cela semble la surprise choc de l’année : un pandémie rejoint les rangs ! D’après les nouvelles, il arrivera pour Noël, donc je ne pourrai pas faire de retour tout de suite.
    Celui sur World of Warcraft a l’air aussi sympa que le Star Wars, en tout cas. Qui sait, si je croche sur ce dernier, j’aurai peut-être envie de prendre l’autre… :’D

    Eh oui, Ark Nova a su triompher, notamment grâce à la perspective de pouvoir affronter A.R.N.O. ! Pour le moment, j’essaie de le mode solo classique pour bien comprendre. Je suis d’ailleurs totalement largué : je ne sais absolument pas quoi faire avec toutes ces options, surtout quand j’ai des animaux de départ que je ne peux pas placer à cause de conditions que je ne remplis pas. xD
    Mais j’ai des amis connaisseurs qui viennent y jouer avec moi demain. Ils me mettront une raclée, mais au moins je comprendrai mieux. Et il faudra que K’euroline me coache quand elle aura assimilé la bête (sans mauvais jeu de mot).
    Je pense chaque fois à toi lorsque j’aperçois Ultimate Railroads. Mais c’est bien du Beat Your Own Score, non ? Si oui, ça m’embête un peu. ^__^

    Pour ma part, j’apprécie bien le Pick Up & Delivery de Xia, ce qui fait que je ne devrais pas trop être dépaysé avec Bordure extérieure. Mais je mise en effet beaucoup sur l’extension pour découvrir le vrai potentiel du jeu. J’ai d’ailleurs déjà reçu le jeu de base mais pas encore l’extension. J’espère qu’elle arrivera vite, parce que je n’ose pas ouvrir le jeu de base tout seul ! 😀
    Je te donnerai mes impressions !

    Aeon Trepass promet d’apporter des surprises, en tout cas !

    Et je ne manquerai pas de parler de Frostpunk, car il pourrait bien s’agit d’un super jeu parfaitement taillé pour le solo !

      Saxgard · 24 novembre 2022 à 10:47

      Je ne sais pas pourquoi ma réponse n’est pas passé. J’avais peut-être oublié de cliquer sur envoyé.

      Je ne suis pas non plus fan des BYOS mais tous ne sont pas à jeter. 🙂 Il y a tellement de contenu dans la boite de Ultimate Railroads qu’il y a vraiment de quoi faire.
      Et le jeu est vraiment très bon : monté en puissance jouissive, partie et mise en place rapide, insert en carton dans la boite très bien conçu et prix très très intéressant pour le contenu.

      Pour dire, je pense qu’actuellement Ultimate Railroad est en tête au coté de avec Terraforming mars dans mon top jeu solo. ^^

      Je pourrais citer un autre excellent jeu solo de type BYOS : A la gloire d’odin. Mais il est nettement plus difficile à sortir.

        Le chat solitaire (Skinner) · 24 novembre 2022 à 11:11

        Je viens de voir que tu avais effectivement un commentaire en attente d’approbation, donc tu l’as bel et bien envoyé mais comme cela provenait de “Saxgard (Solotable)”, le site ne t’a pas reconnu. XD

        C’est vrai que tu m’avais dit ça pour Ultimate Railroads. Il faudra quand même que je visionne un début de vidéo de partie, car je ne sais toujours pas à quoi cela ressemble ni comment cela se joue. >< En tout cas, l'insert en carton bien foutue fait envie. Mine de rien, ça peut tellement aider à faire sortir le jeu de son étagère ! S'il a atteint le niveau de Terraforming Mars selon toi, c'est qu'il doit être vraiment pas mal du tout, raison de plus pour que je m'y intéresse un peu, même si j'essaie de calmer le jeu (sans mauvais jeu de mot) après toutes ces nouveautés. Des fois, on aime bien savoir à quoi ressemblent les jeux même s'ils ne vont probablement pas rejoindre notre collection. Je pense aussi que si je devais investir dans un Rusenberg, ça serait A la gloire d'Odin. Il faudrait tellement des Automas pour ce genre de jeux !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.