Campagne KDM – Année lanterne 03 : Vers la fin d’une épidémie ?

Publié par Le chat solitaire (Skinner) le

Pour découvrir ce qu’est le jeu Kingdom Death: Monster, rendez-vous ici.

Pour lire l’épisode précédent de la campagne, c’est .


L’épidémie récemment survenue a causé bien des souffrances dans la communauté. Le décès de Trauman a particulièrement meurtri les Surv…

“Hé, Trauman, toi qui as passé tant de temps devant le volant d’un corbillard, qu’est-ce que ça fait de te retrouver dans le coffre ? Ha ha ha !”

S’il te plaît, Sina’, j’essaie d’introduire un peu d’émotion dans mon récit ! Bon, ben c’est raté. Du coup, autant passer à la suite.

Consciente que les Ressources de Lion blanc permettent de confectionner un équipement très intéressant, la communauté décide d’envoyer ses chasseurs abattre un nouveau Lion blanc. Si la chasse se révèle fructueuse, nos chers Cro-magnons obtiendront des arcs, des lances, des bracelets avec un oeil dedans etc.

Tâchons de désigner nos chasseurs. Après un conseil de courte durée, les nominé.e.s sont :

  • Artémis (fléchettes en os)
  • Gandalf (tenue complète + hache)
  • Leila (Katars)
  • K’euroline (Harpe)

“Pourquoi K’euroline ? Elle sert à rien ! Moi je veux aller chasser !”

Allons, allons, K’euroline ne sert pas à rien, c’est juste que… elle n’est plus très robuste. Mais ne t’en fais pas, elle sait manier la harpe !

“Je vous jouerai de puissantes ballades scandinaves, teintées des vents nordiques immortels ! Le chant des dieux même guidera vos armes !”

“Génial, il nous reste plus qu’à inventer les bouchons pour oreilles avant de partir… Bon, et sinon c’est qui ce Gandalf, un nouveau ?”

Oui, c’est un de nos lecteurs qui a lui aussi répondu à l’appel des ténèbres. Nous lui souhaitons la bienvenue et surtout bonne chance !

Allez, maintenant ramassez votre équipement et foutez-moi le camp : la communauté a faim !

Pour info, Leila ne porte pas l’armure de sa figurine, mais les armes oui !

The Hunt

Nos petits chasseurs s’en vont.

Après quelques heures de marche, le groupe tombe sur un bébé Lion !

“Oh qu’il est chou ! Il faut qu’on l’adopte, je l’appelerai Nibbler !”

Mais les compagnons de Leila ne sont pas du même avis et massacrent héroïquement le nouveau né, leur offrant de précieuses Ressources. Attention cependant, car tuer un bébé Lion peut avoir des conséquences : son père (ou pire, sa mère), occupe peut-être les parages ! Heureusement, un jet de dés nous confirme qu’il n’y a personne. Le groupe reprend sa route.

Profitant de sa magie, Gandalf illumine sa hache pour guider ses compagnons à travers des recoins aussi sombres que la Moria. Puis le groupe arrive devant un immense champ de savane dorée ; les Survivants décident de la traverser, leur ajoutant du Courage à chacun. Par chance, Gandalf ne perd pas ses repères et parvient à dénicher le Lion en un rien de temps : le combat peut commencer !

The Showdown

Le Lion blanc n’aime jamais être dérangé : aucune phase de diplomatie ne sera jouée avant le combat. Le plateau comporte ses habituelles zones de savane (idéales pour se protéger des attaques du Lion) ainsi qu’un cadavre humain.

Le Lion préférant attendre l’approche des Survivants, K’euroline prend le temps de fouiller le cadavre. C’est un succès : le jeu indique qu’elle trouve un crâne ! L’ennui est que la carte crâne a déjà été piochée par Leila lors du massacre du lionceau : le crâne ne peut pas être ramassé une seconde fois. K’euroline n’obtient rien si ce n’est quelques points d’Insanity.

Pour se donner du courage, Leila sort sa gourde et avale quelques gorgées de Frenzy Drink. Rappelons que ce breuvage provient d’une partie du corps spécifique des Lions blancs…

“Franchement, ce n’est pas si mauvais que ça. Un peu acide, peut-être, mais je suis sûre que cela passerait bien avec de la grenadine !”

Moui, peut-être que ça nous permettra même de faire des soirées cocktails au campement. Quelle horreur…

Enfin bref, Leila devient plus forte, plus rapide mais aussi plus tarée (gain d’Insanity) après avoir goûté son breuvage.

Comme le Lion refuse toujours de bouger, Artémis, redoutable archère qu’elle était dans sa précédente vie, décide de lancer des fléchettes sur le monstre, histoire de le provoquer.

Une fléchette est lancée… une deuxième… une troisième… pas un seul coup au but. Le Lion commence à s’ennuyer et les Survivants aussi. Mais au terme d’un énième lancer, Artémis parvient à blesser la bête qui décide de passer aux choses sérieuses.

Une carte humeur (Mood) est piochée pour le Lion, lui octroyant la soif de sang (Bloodthirsty) pour tout le combat. Mais K’euroline ne voit pas cela du même oeil et décide de calmer le Lion en lui jouant une petite berceuse à la harpe. A défaut de s’endormir, le Lion perd sa carte Mood.

Gandalf arrive avec sa hache. Béni de sa magie, il inflige une double blessure critique au Lion, lui faisant craquer le genou et le fémur en même temps (ce dernier sera même récupéré en tant que Ressource). Le Lion est si affaibli qu’il se déplace encore moins vite que les Survivants.

La bataille se poursuit. Les Survivants dominent, mis à part Leila qui rate tous ses coups. La cyclope doit même se retirer pour éviter de subir une blessure grave à la tête.

Le Lion décide de s’en prendre à Gandalf, mais celui-ci se révèle être un roi de l’esquive grâce à ses Survivals.

Le Lion n’a bientôt plus qu’un dernier point de vie. Gandalf s’apprête à finir le boulot, mais K’euroline dégaine sa Founding Stone et lui passe devant pour tenter le coup fatal… ce qui n’est pas facile avec un malus de -2 en Force.

Agacé, le Lion lui refile quelques coups de patte en retour, mais K’euroline tient bon et finit par l’achever.

Les Survivants récoltent les Ressources et gagnent en expérience. Leila et K’euroline passent même au “niveau 2” !

Les dés sont jetés : Leila obtient un bonus permanent en Force ; K’euroline, elle obtient un bonus permanent en précision (Accuracy).

“Ah ben tout de même ! Grâce à ça, les armes lourdes deviendront ma spécialité, puisque leur puissance compenseront mon manque de condition physique et que je n’aurai pas de problème à atteindre les monstres avec !”

Après cela, les Survivants rentrent au campement en sifflotant.

The Settlement

Tout est alors bien dans le meilleur des mondes ? Non, ça serait trop simple. Alors qu’ils arrivent chez eux, nos quatre Survivants tombent sur un brouillard vert et épais, englobant tout le campement. Mais à la façon dont la lumière des lanternes reflètent sur lui, ce brouillard semble vivant !

Un d10 est lancé, et voilà ce qui se passe : profitant de l’Ammonia innovée, un Survivant s’arrose d’urine et court à travers le campement pour en chasser le brouillard (oui, vous avez bien lu). Cette illumination soudaine récompense le Survivant en lui octroyant 3 Understanding mais en lui retirant définitivement un point de Chance pour avoir été aussi dégoûtant !

Mais qui est donc ce Survivant devenu sage mais aussi malchanceux ? Qu’il s’avance et se présente !

“Eux… bonjour ? Je m’appelle François Perrin et… quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi je sens aussi mauvais ?”

Décidément, notre ami François a dû brièvement entrer en transe. Allez, va te nettoyer un coup, on t’expliquera plus tard.

Quoi qu’il en soit, François développe une nouvelle capacité grâce à son Understanding élevé : il devient Tinker, ce qui fait qu’il génère un Endeavor supplémentaire chaque fois qu’il revient de chasse.

Dans KDM, les Survivants ayant survécu à une chasse et au combat génèrent de l’Endeavor. Cette ressource immatérielle permet de réaliser des actions avancées durant la phase de Settlement, comme innover… ou chercher un remède pour lutter contre une épidémie.

François obtient un dernier bonus : il nous permettra de tirer une carte supplémentaire si l’on décide d’innover cette année lanterne. Bravo, François !

Le brouillard étant parti, les Survivants peuvent enfin se la couler douce… ah ben non, l’épidémie apparue à la dernière partie refait surface ! Quatre Survivants finissent infectés :

  • K’euroline
  • Gandalf
  • Leila
  • Artémis

Tous les quatre ont besoin d’un remède pour survivre. L’Endeavor permettra justement d’en confectionner.

“Moui, bon, on va pas s’alarmer pour autant. Ce ne sont pas non plus les membres les plus importants de la communauté ! Si on prenait plutôt la peine d’innover avant ça ? Avec le bonus de François, c’est tout bénef !”

Mais Sina’, nos amis vont peut-être mourir ! Il nous faut y consacrer tout notre Endeavor !

“Si je peux me permettre, je pense que…”

Bon ok, on va d’abord innover. Mais si cela finit mal, il faudra se plaindre auprès de Sinatrash !

Nous dépensons donc l’un de nos quatre Endeavor (chaque Survivant parti chasser en a généré un) ainsi que trois Ressources nécessaires à l’innovation. Voici le choix que nous obtenons :

Voilà en gros à quoi tout cela sert :

  • Hovel donne un joli coup de pouce aux Survivals des personnages et permet des avantages occasionnels durant la phase de Settlement.
  • Lantern Oven offre la chaleur et le feu, ce qui permettra de renforcer la ferraille pour en faire de l’équipement.
  • Bloodletting permet de jouer au docteur et d’essayer de soigner certaines blessures rares ou une Disorder (beaucoup plus fréquent)
  • Storytelling est l’innovation parfaite pour jouer à Action ou Vérité dans le campement… et aussi partager de grands savoirs !
  • Paint est utile pour faire de jolis dessins. Mais surtout, elle ajoute une nouvelle façon d’utiliser nos Survivals : en dépenser pour effectuer une nouvelle action de mouvement lors de son tour. Indispensable à un certain niveau de jeu.

Comme nous ne sommes pas encore à un niveau de jeu très élevé et que nous souhaitons renforcer nos Survivants d’une façon générale, nous choisissons Hovel, ce qui nous permettra d’innover dans de futures parties le sens de la famille (Family), les lits (Beds) et l’amitié profonde (Partnership).

Bon, maintenant que nous avons fini d’innover, tâchons de fournir des remèdes à nos malades.

Dépenser un Endeavoir permet de lancer 1d10 : de 1 à 8 : un remède est fourni à un Survivant de notre choix. Sur 9 ou 10, tous les Survivants obtiennent un remède !

L’ennui c’est que nous avons quatre Survivants malades et seulement trois Endeavor (merci Sina’). A moins d’obtenir au moins un 9 ou 10, l’un de nos personnages mourra !

Les dés sont lancés.

K’euroline obtient un remède.

Gandalf aussi.

Leila de même.

Mais pas Artémis…

Artémis mourra donc à la fin de la phase Settlement…

“Merci… En tout cas, vous êtes mal partis pour innover l’amitié profonde par la suite ! Bande d’égoïstes !”

“Ben quoi ? On a fait ce qu’on a pu ! Des fois, il faut savoir accepter la défaite !”

“Ah ben tiens, c’est facile ça ! J’espère que tu seras le prochain à partir, Sinatrash !”

Allons, calmons-nous, les amis. Et voyons le bon côté des choses : comme Artémis n’est pas encore morte, nous avons encore l’occasion d’organiser une fête en son honneur ? Quelqu’un a des idées ?

Non, personne ?

Bon, tant pis, pas de fête. Désolé, Artémis !

En tout cas, bonne nouvelle : l’épidémie est terminée : elle ne frappera plus (enfin, espérons).

A la place de festoyer, nos Survivants se lancent dans la construction d’objets (sauf Artémis qui fait la tronche). Les Ressources récupérées sur le Lion se transforment en redoutable équipement, celui que nous espérions !

En plus de faire aussi mal qu’une hache, la lance possède une portée de 2, de quoi faire des attaques d’une case plus loin.

L’arc est une formidable arme à distance mais nécessite un peu de temps pour décocher une flèche (on dit qu’il est Cumbersome). Pour l’utiliser, son possesseur doit dépenser à la fois son action principale ainsi que son action de mouvement !

Un oeil récupéré sur le Lion permet de fabriquer un joli bracelet. Ce dernier ne sert pas seulement à frimer, mais aussi à consulter les cartes Hit Location (celles que l’on tire lorsqu’une attaque a touché le monstre, nous donnant l’oppportunité de le blesser) et les remettre dans l’ordre voulu.

Les deux dernières pièces d’équipement ne sont autre que de l’armure pour un nouveau Survivant.

La phase de Settlement arrivant à sa fin, Artémis s’en va rejoindre son Olympe, et ses compagnons la mangent. Chose étonnante, ils découvrent une lanterne cassée dans son estomac, de quoi compléter la collection du campement.

Nous arrivons ainsi au terme du 3ème épisode, et les Survivants se disent qu’il serait peut-être temps de chasser un monstre différent.

Après tout, il y a plein d’Antilopes hurleuses qui rôdent dans le noir…


Résumé de la communauté

Innovations : Langage, Symphosium, Ammonia & Hovel

Principes : Cannibalisme

Population actuelle : 12

NomDescription rapide
Saxgard (lecteur)Fort
Dr Chaos (lecteur)Rapide
Gandalf (lecteur)Magicien (à ses heures perdues)
SinatrashFort (mais égoïste et râleur)
K’eurolineFaible à cause de ses blessures. Joueuse de harpe
LeilaLa plus courageuse du campement
François PerrinSage malchanceux
5 autres Survivant.e.s

Morts : Trauman (2ème année) & Artémis (3ème année)

Bâtiments : Bonesmith, Skinnery & Catarium

Catégories : Campagne KDM

2 commentaires

Saxgard · 10 octobre 2021 à 19:07

Bienvenue aux nouveaux ^^

Je la sens bien cette petite équipe. On va aller loin. 😁

    Le chat solitaire (Skinner) · 10 octobre 2021 à 19:12

    On espère ! 😀

    D’ailleurs, si tu le souhaites, tu peux m’envoyer une image pour ton personnage, ce qui me permettra de lui donner la parole durant les sessions, à la manière de Sinatrash et K’euroline. 🙂

Répondre à Le chat solitaire (Skinner) Annuler la réponse

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.