Campagne KDM – Année lanterne 04 (2ème partie) : The Butcher is coming!

Publié par Le chat solitaire (Skinner) le

Pour découvrir ce qu’est le jeu Kingdom Death: Monster, rendez-vous ici.

Pour lire les épisodes précédents de la campagne, c’est .


Souvenez-vous : ils étaient partis chasser une Antilope, K’euroline est devenue lépreuse puis s’est faite bouffer, le groupe a déniché une “potion d’amour” dans le ventre de l’Antilope, un Survivant et une Survivante ont donné naissance à un enfant spécial qui s’est avérée être la réincarnation de K’euroline, puis le campement jugea utile d’élever ses enfants à la dure…

Oui, je sais, on a vu mieux comme résumé de partie. Mais bon, on ne va pas non plus perdre trop de temps, car le Butcher est arrivé au campement et s’impatiente d’affronter nos héros.

Mais qui est le Butcher, en fait ?

Tout simplement le premier monstre Némésis d’une campagne régulière de KDM. Contrairement à des bestioles comme le Lion blanc et l’Antilope, les Némésis n’attendent pas qu’on viennent les chercher dans les ténèbres : ce sont eux qui en émergent pour venir à nous. Et là, comme pour n’importe quel Showdown, il faut sélectionner quatre Survivants qui combattront jusqu’à la mort !

Et avec sa paire de hachoirs qu’il manie à une vitesse folle, le Butcher est un adversaire qu’il vaut mieux ne pas prendre à la légère.

Avant de se plonger dans le combat, tâchons de répondre à deux questions :

  1. Que se passe-t-il si nous tuons le Butcher ? Eh bien le campement pourra se vanter d’avoir échappé belle à une sacrée menace ! Peut-être même obtiendra-t-il une récompense !
  2. Que se passe-il si c’est le Butcher qui l’emporte ? Alors dans ce cas, ça sera la toute fin, le Game Over… Non, je plaisante, mais ça ne sera pas joyeux pour autant. Les Survivants n’ayant pas participé au combat seront obligés de se réfugier dans les ténèbres pendant que le Butcher s’amusera à tout casser dans le campement. En plus de cela, nous aurons perdu quatre vaillants personnages. Non, il vaut mieux gagner, clairement !

Bien entendu, le choix des quatre combattants nous revient. Et ce choix n’est pas évident.

Vaut-il mieux choisir ses personnages les plus forts pour maximiser nos chances ? Ou au contraire, choisir quatre “boulets” en partant du principe que ce combat sera de toute façon perdu d’avance ? Car je le répète, mais le Butcher est un ennemi particulièrement coriace : les Lions et les Antilopes de niveau 1 sont de la rigolade en comparaison.

Alors, que faisons-nous ?

“Moi ! J’y vais !”

Le contraire m’aurait étonné, mais bravo néanmoins pour ton courage !

Allez, comme nous nous sentons d’humeur glorieuse, nous allons envoyer nos Survivants les plus redoutables !

Les voici :

  • Sinatrash
  • Saxgard
  • Dr Chaos
  • Gandalf

“Tiens donc, que des hommes ! Et nous les femmes, on fait quoi pendant ce temps ? La vaisselle ? On prépare aussi vos pantoufles pendant qu’on y est ?”

Il est vrai que ce groupe manque de mixité, mais sa raison d’être s’explique notamment du fait que Saxgard, Dr Chaos et Gandalf, en plus d’être balèzes, sont des personnages de lecteurs et que ces derniers ont sûrement très envie de se voir à l’action. Et malheureusement, nous n’avons pas encore de lectrice ayant décidé de créer un personnage.

“Oui… C’est vrai que ça se tient. Mais Sinatrash, lui, c’est pas un personnage de lecteur !”

Non, mais déjà qu’il n’a pas pu participer aux deux dernières chasses, il risquerait de mal le prendre si je l’empêchais de combattre le Butcher, déjà qu’il nous casse suffisamment les oreilles…

“Je ne relève même pas…”

“J’en profite pour annoncer que moi, Saxgard, je peux enfin parler comme les autres personnages ! Et promis, je ne suis pas du genre à faire des commentaires lourds et dispensables comme mon voisin du dessus !”

“Tss ! Fais gaffe petit, c’est pas parce que t’as plus de points de Force que moi que tu me fais peur !”

Bon, ça suffit maintenant, vous allez tous les deux faire équipe contre le Butcher. Alors pas de coups bas, sinon je vous prive tous les deux de chasse pendant cinq parties !

Rien à ajouter ? Parfait, dans ce cas, passons en revue l’équipement de nos quatre combattants.

Ici l’équipement de Sinatrash

Ici l’équipement de Saxgard

Ici l’équipement de Dr Chaos

Ici l’équipement de Gandalf

Comme nous pouvons le voir, Saxgard sera notre cogneur en chef, celui qui ne doit jamais s’arrêter de taper. Ses compagnons feront d’ailleurs le nécessaire pour le relever (en utilisant un Survival pour l’encourager) s’il devait finir au sol. Pour renforcer ses chances de survie, Saxgard porte d’ailleurs une tenue complète.

Ne possédant pas de réelle protection ormis un casque en os et une pièce de vêtement, Sinatrash évitera d’abuser du combat rapproché. Cela tombe bien car sa lance lui permet d’attaquer à deux cases de distance, de sorte à ne pas trop s’exposer.

Dr Chaos n’a pas la chance de porter une tenue complète, mais il demeure tout de même protégé. Son bonus de Vitesse lui permettra d’effectuer de nombreuses attaques avec sa hache ou son épée.

Pour terminer, Gandalf se verra être un soutien avant tout. Sa harpe et son bracelet à oeil de Lion ne seront pas de trop pour réagir face aux actions imprévisibles du Butcher. Au cas où il devrait tout de même attaquer, Gandalf possède un arc, une grosse massue et une Founding Stone.

D’ailleurs, comme ils sont suffisamment expérimentés, nos personnages peuvent se spécialiser dans un type d’arme. A force d’utiliser leur arme de prédilection dans les combats, ils développeront de savoureuses techniques.

Sinatrash décide de se spécialiser à la lance, Saxgard aux katars, Dr Chaos à la hache et Gandalf à l’arc.

Maintenant, tous au combat !

The Showdown

Le Butcher est placé au centre du plateau. Ouhhhh qu’il fait peur ! Les Survivants, eux, sont placés sur la ligne du bord long du plateau. Le campement se situe dans leur dos ; toute la communauté les observe en claquant des dents. Ils n’ont pas le droit à l’erreur !

Comme je le disais, le Butcher n’a rien d’un adversaire habituel. Le Lion blanc et l’Antilope sont de vilaines bestioles agaçantes mais crétines. Le Butcher, lui, mêle résistance et ruse, sans compter que ses coups ont tendance à faire pisser le sang.

Ce Némésis a d’ailleurs quelques traits particuliers qui s’appliquent en permanence, résumés par des cartes.

Comme on peut le voir, le Butcher agit deux fois par round (on tire deux cartes au lieu d’une), de quoi bien nous casser les… valseuses.

Deuxièmement, le Butcher est une cible mouvante : son paquet de cartes Hit Location doit être remélangée à chacun de ses tours.

Troisièmement, les Survivants qui se confrontent au Butcher ont tendance à perdre les pédales et à devenir berserk. A partir du moment où un personnage a subi au moins trois fois des Brain Damage (des “blessures” mentales), il devient Frenzy, c’est-à-dire qu’il gagne de l’Insanity et devient plus fort et rapide. Pratique, sauf que le Survivant ne peut alors plus utiliser de Survivals (plus d’esquive et d’encouragements, donc) ou de Fighting Art (tactique de combat). En fait, cet effet est le même que lorsqu’un assoiffé avale quelques gorgées de Frenzy Drink (la gourde que porte Sinatrash).

Last but not least, le Butcher est un collectionneur de visages : chaque fois qu’il tue un Survivant (et lui arrache donc la peau de la figure), le Butcher devient encore plus dangereux. On ne souhaite à personne de se retrouver seul en bon dernier devant ce monstre sanguinaire.

Sur ce, c’est parti !


Comme les Survivants défendent leur “maison”, ils ont le droit de jouer en premier, contrairement lors d’un Showdown classique. Mais le Butcher est trop loin pour être chargé (sauf éventuellement par Sinatrash et sa lance). Aussi, nos courageux amis décdident de laisser le Butcher approcher.

Pour la raison qu’il est le mieux protégé sur le plan armure, Saxgard s’avance pour être la première cible. Le Butcher tente une série de coups sifflants, mais grâce à ses bonus d’Evasion, Saxgard évite tout ! Ce dernier esquivera même la puissante attaque Legendary Lungs, une attaque interminable qui ne laisse pas le temps de respirer. Pour avoir survécu au supplice, Saxgard a l’opportunité d’en tirer quelque chose, peut-être même un Secret Figher Art (des techniques de combat ne pouvant être apprises qu’en cas de situation bien précise) !

Le d10 est jeté. Pas terrible.

Malheureusement, il semble l’ami Saxgard avait la tête ailleurs (sans doute était-il en train de réfléchir à de nouvelles blagues avec le mot “hache” dedans) et n’apprend rien de particulier.

“Objection ! Je n’étais pas concentré parce que Dr Chaos me faisait des grimaces derrière, pendant que le Butcher m’attaquait !”

“C’est même pas vrai, d’abord ! C’était Sinatrash qui lui en faisait ! Moi je me préparais à couper la tête du monstre avec ma hache… et j’aurais réussi si Gandalf ne m’avait pas fait rire en jouant Frères Jacques à la harpe !”

“Ce n’était pas Frères Jacques, lamentable petit hobbit ! C’était Danses sacrées et profanes de Claude Debussy ! Je t’en sonnerai des matines, moi, sur ton lit de mort !”

Allons, allons ! Oubliez ce que je viens de dire, et restez concentrés sur le combat !

Voyant que ses hachoirs n’atteignent pas cible, le Butcher change de tactique en mettant une carte Mood en jeu : à partir de cet instant, tout Survivant achevant son tour adjacent au Butcher subira un affaiblissement temporaire en Force ! Par chance, Gandalf parvient à jouer Frère Jacques Danses sacrées et profanes à la harpe, ce qui annule l’effet de cette maudite carte Mood. Néanmoins, le Butcher obtient une autre carte Mood à la place, lui permettant d’effectuer des attaques supplémentaires s’il perd trop de vie.

Mais ce n’est pas ce qui arrêtera nos valeureux guerriers ! Le Butcher a beau cogner à outrance, il n’en demeure que son hachoir frôle davantage la peau de ses proies qu’il ne la tranche. Le combat semble plié en faveur des Survivants.

Mais… Mais…

Le Butcher possède une botte secrète.

Et cette botte secrète se prénomme “Piège”.

Comme vous vous en souvenez peut-être, chaque monstre possède dans son paquet de cartes Hit Location une carte nommée “Piège” qu’il vaut mieux éviter de tirer. Si cela arrive, le monstre pare habilement les attaques le prenant pour cible et effectue un riposte diabolique.

Et cette p***** de carte Piège de m**** sort quasiment quatre fois de suite dans ce combat contre le Butcher !

Le Piège du Butcher est, de plus, carrément mesquin, car il fait gagner, entre autre, 1 Bleeding Token à tous les Survivants adjacents au Butcher.

Et si un Survivant possède à tout moment 5 Bleeding Token, il meurt !

Heureusement, un personnage possédant des bandages peut retirer des Bleeding Token à un allié ou lui-même.

Et ce n’est pas tout, car en plus de faire gagner cette conn**** de Bleeding Token, le Butcher s’en va ensuite attaquer le dernier Survivant ayant tenté de le blesser, ce qui peut entraîner le gain d’autres Bleeding Token ! Et si c’est au Butcher de jouer ensuite, en plus, alors que les dieux des ténèbres nous viennent en aide !

D’ailleurs, les résultats ne se font pas attendre : Saxgard et Dr Chaos perdent tellement de sang qu’il leur faut se faire secourir. Par chance, Gandalf accourt avec ses sorts de soin bandages.

“Bon, à ce que je vois, je suis entouré d’incapables ! Je vais donc m’occuper moi-même de ce Butcher, avec ma lance en fémur de Lion blanc ! Waza !”

Dénué de peur, le vaillant Sinatrash se lance à l’assaut du monstre cuirassé.

Résultat : la carte Piège est à nouveau tirée ; Sinatrash se prend un coup de hachoir dans la tronche !

“Huk ???”

L’acte supposé héroïque de Sinatrash tourne au cauchemar : le Butcher décide de faire passer l’envie de se battre à ce nuisible. Le hachoir s’abat une nouvelle fois sur Sinatrash qui n’a plus d’armure. Heureusement, ce dernier possède de l’Acanthus séché qu’il défausse pour éviter une blessure grave. Mais cela n’empêche pas le Butcher de lui asséner une nouvelle baffe métallique, faisant gagner à Sina’ son 5ème Bleeding Token…

“Mais… ça veut dire que je suis mort ?”

Oui, mort pour avoir perdu trop de globules rouges. Je suis navré, mon grand, mais il n’y avait rien à faire pour te sauver. La carte Piège du Butcher est une horreur.

“Attends, attends, je peux pas utiliser mon reroll ?”

Tu l’as déjà utilisé.

“Alors on peut pas revenir en arrière et dire que je fais autre chose ?”

Bon, Sina’, t’es censé être mort alors maintenant tu la boucles, non mais c’est pas vrai !

Bref, le Butcher se fait une joie de récolter la peau du visage de sa victime, le rendant encore plus fort (à partir de cet instant, toutes ses attaques font gagner des Bleeding Token).

Les autres Survivants sont choqués par la mort de leur ami.

“Mouais, pas tant que ça…”

“Moi non plus, et puis il faisait que de se la péter, le Sina’…”

Euh… bon, c’est pas grave, passons.

Saxgard ne se laisse donc pas intimider par ce massacre et en profite pour placer un petit coup de Katar là où ça fait mal. C’est d’ailleurs un coup critique (ce qui est extrêmement rare avec le Butcher, puisqu’il ne possède qu’une seule carte Hit Location pouvant donner lieu à un coup critique). Comme récompense, Saxgard obtient le Fighting Art Mighty Strike, qui décuple la puissance de son possesseur en cas de Perfect Hit (attaque ayant obtenu au moins un 10 avec les d10).

Saxgard était déjà fort comme ça, il l’est désormais encore plus !

Le Butcher n’a alors plus que deux cartes (donc trois points de vie en tout), mais l’une d’elle est une horreur : Infinite Kicks !

Pourquoi est-ce que cette carte est une horreur ? Car elle permet au Butcher de retirer gratuitement une carte pour agir après avoir effectué celle-ci.

Maintenant, imaginez qu’il ne reste plus que Infinite Kicks dans la pioche du Butcher. Cela signifierait que cette carte se répéterait à l’infini, sans que les Survivants puissent y faire quoi que ce soit. Et je sais de quoi je parle, car cela a été confirmé par l’auteur même sur Board Game Geek !

Bref, il faut à tout prix virer cette carte du deck du Butcher avant que son tour ne vienne ! Pour cela, Dr Chaos ne prend pas de risque et lance sa Founding Stone (qui est aussitôt perdue après), ce qui a pour effet de causer une blessure automatiquement au monstre.

A moins de tirer sa carte Piège…

Mais elle n’est pas tirée, et le Butcher perd l’une de ses deux cartes… sans que l’on sache s’il s’agit de Infinite Kicks ou non.

C’est au tour de Gandalf, dont la meilleure option est de lancer sa Fouding Stone à son tour.

“Non, je préfère tenter ma chance au tir à l’arc ! On risque d’avoir besoin d’autres Founding Stone par la suite. Je sais que je peux y arriver !”

“Oh non, il va vraiment le faire en plus…”

Les dés roulent ; le silence est de mort. Gandalf parvient à toucher le Butcher, mais encore faut-il le blesser ensuite pour lui faire perdre sa dernière carte.

Le d10 est à nouveau lancé.

Et c’est le succès ! Le Butcher n’a plus aucune carte !

“We did it!!!”

Attendez, ce n’est pas fini ! Le Butcher doit encore subir une blessure pour mourir. Avant cela, il se contentera d’effectuer des Basic Action (qui peuvent être dangereuses également).

Après avoir esquivé habilement les coups, Saxgard tente l’attaque ultime. Grosse chance, il tire la carte parfaite pour le coup final, celle que l’on peut voir dans l’image plus haut : Death Blow.

Si Saxgard réussit à le tuer avec cette carte, le Butcher continuera à se tenir debout, malgré sa vie perdue, de quoi marquer les Survivants pour toujours (par-ici les bonus permanents !!!).

Non seulement Saxgard réussit, mais en plus en effectuant une blessure critique (ce qui ne change rien en soi).

Les Survivants ont donc gagné (sauf Sinatrash) ; tous ont le droit de gagner +1 Evasion (pour éviter les attaques du monstre) ou +1 Accuracy (précision) permanent. Les trois amis optent pour le même bonus : +1 Accuracy.

Le corps du Butcher est alors soudain pris de secousses avant de disparaître dans un grand éclat de lumière. Ne reste derrière lui que trois Broken Lantern ainsi qu’un hachoir.

Le hachoir du Butcher, que les Survivants pourront désormais utiliser au combat !

A suivre…


Résumé de la communauté

Innovations : Language, Symphosium, Ammonia & Hovel

Principes : Cannibalism & Survival of the Fittest

Population actuelle : 10

Nom
Saxgard (lecteur)
Dr Chaos (lecteur)
Gandalf (lecteur)
Leila
François Perrin
Homer Simpson
Nouvelle K’euroline
3 autres Survivant.e.s

Morts : Trauman, K’euroline (ancienne), Artémis, Marge Simpson & Sinatrash

Bâtiments : Bone Smith, Skinnery, Organ Grinder & Catarium

Catégories : Campagne KDM

1 commentaire

Saxgard · 27 octobre 2021 à 23:02

Une belle salop*rie que ce Butcher. Sinatrash repose en paix. ^^
J’espère que son fantôme viendra nous rendre visite de temps en temps au près du feu.

En tout cas ce fût un beau combat. On sent vraiment la tension à la simple lecture de tes aventures.

Espérons qu’on ne recroise pas un Butcher de si tôt. 🙂

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.