Baseball Highlights: 2045 – Coup de batte dans la gu… pardon, la balle !

Publié par Le chat solitaire (Skinner) le

Baseball Highlights: 2045 (2015)

Auteur : Mike Fitzgerald

Illustrateurs : William Bricker & Franz Vohwinkel

Editeur : Eagle-Gryfon Games

Joueurs : 1 – 4

Durée : 45 minutes

Complexité selon BGG : 2.21 / 5

Genre : Matchs de baseball


“Un jeu sur le baseball ? Quelle drôle d’idée ! Et pourquoi pas un jeu sur la pétanque, pendant qu’on y est ?”

“Relax, K’euro, c’est plutôt cool le baseball ! Et puis ça n’a rien de compliqué. C’est juste un sport comme tant d’autres, avec deux équipes qui s’affrontent. Sauf que là il y a des Pitchers, des Fielders, des Home Run, des Strikeout…”

“Mais comment tu sais tout ça, toi ?”

“Je connais forcément tout ce qui est américain… et puis les battes de baseball, j’ai l’habitude avec les jeux de zombies…”

Oui, sauf qu’ici on n’est pas dans un jeu de zombies, mais bien de baseball. Bon ok, il y a des Robots et des Cyborgs mais aucun mort-vivant, c’est promis.

Avant de passer au préambule, je tiens à vous prévenir :

Un message (potentiellement politique) se cache dans cet article. Il fut placé pour des raisons uniquement techniques. Parviendrez-vous à le retrouver ?

Préambule

Nous sommes en 2045 (si vous l’aviez deviné, bravo !) et le baseball est toujours un sport majeur aux USA.

Enfin, il a failli ne plus l’être ! Car d’après l’introduction dans le livret de règles, le football (américain, bien entendu) a pris l’ascendant sur le baseball au cours des années 2030.

Pour retrouver sa popularité perdue, le baseball a dû quelque peu se réinventer. A défaut de changer les règles, la ligue décida de changer ses joueurs, les rendre encore plus forts et rapides afin d’engendrer des matchs épiques.

Pour commencer, des joueurs se firent faire des implants bioniques, améliorant radicalement leur lancer de balle, de quoi faire perdre la tête aux batteurs. Les Cyborgs avaient fait leur entrée !

Quelques années plus tard, un nouveau type de joueur apparut : les Robots ! Excellents batteurs, ces gros tas de circuits électriques devinrent l’arme offensive par excellence, aisément capables d’envoyer la balle hors du stade !

Mais les joueurs humains et normaux (les Naturals) ne se laissèrent pas distancer pour autant. Certains de grand talent s’imposèrent parmi les Cyborgs et les Robots, car ils demeuraient les meilleurs Fielders (joueur sur le terrain et ne possédant pas la batte).

Tout ça pour dire qu’en 2045, ni les Naturals ni Les Cyborgs ni les Robots ne prirent le dessus sur les autres. Du coup, tous s’assemblent pour faire vivre notre belle ligue américaine, grâce à des équipes mixtes.

“Certains joueurs sont même des joueuses, aussi athlétiques et redoutables que leurs collègues masculins. Allez les filles !”

Dans Baseball Highlights 2045, nous prenons le contrôle d’une équipe relativement amatrice, composée de nombreux rookies et de quelques vétérans, mais aucune star !

Une partie nous plonge dans une série de matchs (mini-games) face à une même équipe adverse. La première des deux équipes à remporter 4 mini games est déclarée vainqueur !

“Peut-être qu’un rapide résumé de ce qu’est baseball aiderait les lecteurs et lectrices à y voir plus clair, tu ne penses pas ?”

Oui, tu as raison. Mais je vais me contenter de l’essentiel… surtout que je n’y connais pas grand chose non plus.

Dans une séquence de baseball typique, une équipe (disons l’équipe A) est en attaque et l’autre (l’équipe B), est en défense. Tour à tour, les joueurs de l’équipe A vont tenir la batte et essayer de frapper la balle lancée par un joueur de l’équipe B, le plus loin et haut possible.

S’il est parvenu à frapper la balle, le joueur de l’équipe A va lâcher sa batte et courir sur le terrain en passant par trois points appelés bases. Pendant ce temps, l’équipe B va tenter de récupérer la balle le plus vite possible. Si le joueur qui court réussit à passer par toutes les bases et à revenir à son point de départ avant que la balle ait été récupérée, il marque 1 point pour son équipe. Mais si la balle est récupérée alors qu’il est en train de courir, alors le joueur A est éliminé et sort du terrain.

Un joueur en train de courir après avoir frappé la balle peut décider de s’arrêter à une base plutôt que de faire un tour complet. S’il le fait avant que la balle soit récupérée, il “sauvegarde” sa progression et ne peut pas être éliminé. Pour achever son tour, il devra attendre qu’un de ses coéquipiers frappe la balle.

Voilà, en gros c’est ça. Pour en savoir plus, cette petite vidéo d’animation pourra vous aider.

Pour en revenir au jeu de platau :

A la fin de chaque mini-game, les équipes calculent les revenus générés par leurs joueurs et recrutent des Agents libres, c’est-à-dire des joueurs n’appartenant à aucune équipe et en attente d’un contrat. Les Agents libres peuvent être de simples joueurs expérimentés (plus forts que vos vétérans) ou carrément des superstars ! Vraiment, ne pensez pas pouvoir gagner sans eux !

Une fois les joueurs en piste, le vrai spectacle peut commencer !
Source : SJ S (BGG)

Matériel & Contenu

Baseball Highlights 2045 est un jeu de cartes au matériel tout simplement appréciable.

Les nombreuses cartes représentent les différents joueurs de baseball et sont de très bonne qualité, rappelant par la même occasion les cartes de sportifs à collectionner.

Mais les joueurs ne sont pas seulement des cartes, ils sont aussi des pions en bois. Eh oui, comme aux petits chevaux ! Des pions rouges, bleus ou blancs, fournis en bonne quantité.

Comme l’action se déroule sur la pelouse et la terre, le jeu fournit des plateaux terrain, de sorte à ce que chaque joueur (les vrais joueurs devant la table, cette fois) en possède un. Ces plateaux sont un peu fins et sobrement illustrés mais font parfaitement l’affaire. Ces plateaux sont destinés à accueillir les cartes les pions Joueur et possèdent deux échelles de points pour suivre le score d’un mini-game et le nombre de mini games gagnés.

De plus, les plateaux possèdent un verso dont la seule différence est d’être symétrique, de quoi s’adapter aux préférences des joueurs. Plutôt sympa !

Trois exemples de joueurs : un Natural, un Cyborg et un Robot !
Source : Tom Hill (BGG)

La boîte possède également quelques petites aides de jeux. Très utile quand on débute.

“Bon ok, il n’y a pas de figurines dans ce jeu, mais le matos est franchement cool. Les illustrations des joueurs sont sympas, surtout celles des Robots. Par contre, je regrette que les Rookies et Vétérans aient tous la même tronche. Ils auraient au moins pu faire une illustration différente selon si le joueur est un Natural, un Cyborg ou un Robot !”

Bien souligné. Il n’y a qu’à voir sur les cartes du dessous.

Non, il ne s’agit pas d’un jeu des sept différences.
Source : EndersGame (BGG)

Mécanique

Je vais être franc : le jeu se définit comme simple à comprendre (d’après sa complexité sur BGG), mais si vous ne connaissez rien au baseball au moment de lire les règles (comme c’était plus ou moins mon cas), il vous faudra redoubler d’efforts pour en assimiler la lecture.

Car l’auteur semble partir du principe que le joueur ou la joueuse connaît les règles de ce noble sport (forcément, c’est un jeu américain). Cela ne veut pas dire qu’il vous lâchera tout bonnement dans l’arène sans rien vous apprendre mais qu’il ne s’attardera pas sur les différents termes et principes à connaître.

Mais est-ce que cela doit vous faire abandonner pour autant ?

Bien sûr que non ! Car le jeu en vaut vraiment la chandelle, à condition d’aimer gérer une équipe de sport et la mener à la victoire.

Bon, je ne vous cache pas qu’il m’aura fallu un peu de temps pour bien piger les règles. J’aurais notamment dû me tourner vers une vidéo fort bien faite (mais qui effectuait une grosse erreur selon les règles) et quelques messages sur Board Game Geek. Mais ensuite, tout devient limpide !

Comment ça se joue, alors ?

Eh bien pour les explications, nous partirons du principe qu’il s’agit d’une partie entre deux joueurs (mais rassurez-vous, on parlera du mode solo plus tard).

Chaque joueur commence par choisir une équipe de départ (quatre disponibles dans la boîte de base) et place un plateau terrain devant lui.

A ce stade, on peut déjà effectuer un ou plusieurs achats parmi l’offre des Agents libres, mais nous reviendrons sur le procédé plus tard.

Les joueurs mélangent leur deck d’équipe et en tire les six premières cartes. Il s’agira de l’équipe disponible pour le mini-game à suivre.

Une belle main de cartes… composée en grande partie d’Agents libres.
Source : EndersGame (BGG)

Comme vous l’avez peut-être lu ou vu plus haut, le baseball régulier nécessite qu’à tout moment une équipe soit en attaque et une en défense.

Mais dans le jeu, l’auteur a pris la décision de rendre l’attaque et la défense simultanées. Ou plutôt que vous passerez de l’un à l’autre à tout bout de champ, ce qui est très pratique et ne diminue en rien l’immersion (à moins peut-être d’être un fan absolu du baseball).

Chaque joueur possède donc six cartes Joueur. Une carte Joueur comprend trois sections essentielles :

  • La section accueillant une capacité spéciale (offensive ou défensive)
  • La section accueillant les coups de batte du joueur (Hit Box)
  • La section indiquant sa vitesse (lent, moyen et rapide)

Bien que tous les joueurs aient une vitesse, certains ne possèdent pas de capacité spéciale ou de Hit Box.

Voici donc comment fonctionne les tours :

  1. Le joueur A pose une carte sur l’emplacement prévu de son plateau et active immédiatement l’éventuelle capacité spéciale qui y figure. Il place ensuite à l’emplacement de départ de son plateau autant de pions que l’autorise sa Hit Box.
  2. Le joueur B pose à son tour une carte et active immédiatement l’éventuelle capacité spéciale qui s’y trouverait et place les pions selon la Hit Box sa carte. Aussitôt après, le joueur A déplace ses pions aussi loin que le permet la Hit Box de la carte jouée en 1.
  3. Le joueur A pose une seconde carte Joueur sur son plateau et active comme d’habitude toute capacité spéciale. Aussitôt après, le joueur B déplace ses pions comme le permet la Hit Box de la carte jouée en 2.
  4. Et ainsi de suite…

En résumé, les cartes jouées sont activées à deux moments distincts : la capacité spéciale prend effet tout de suite, et la Hit Box prend effet après que l’adversaire a joué une carte.

C’est toujours pas clair ?

Dans ce cas, je vais m’illustrer en utilisant les screens du très bon article d’Harry Cover sut Tric Trac.

A gauche, vous avez le plateau du Joueur A et à droite, celui du Joueur B. L’action se lit de gauche à droite puis de haut en bas.

Joueur A

Joueur A pose une carte sans capacité spéciale avec une Hit Box de deux cases (Single – Single). Joueur A place les pions sur leur point de départ.
Comme seulement un des deux coups a été annulé, Joueur A déplace son pion restant aussi loin que le permet le coup qui n’a pas été annulé (en l’occurence jusqu’à la 1ère base)
Ensuite, Joueur A place une nouvelle carte sans capacité dont la Hit Box affiche un Home run, soit le coup le plus efficace. Il place un pion sur son point de départ.

Joueur A fait donc avancer ses pions de 3 (au lieu de 4). Comme le pion blanc peut ainsi réaliser un tour complet, il marque 1 point pour son équipe. Le pion bleu restant, lui, se retrouve en 3ème base. S’il parvient plus tard dans le mini-game a finir son tour complet, il marquera lui aussi 1 point pour son équipe.

Joueur B

Joueur B pose une carte avec une capacité spéciale défensive qui annule un coup de l’adversaire. Joueur A doit donc retirer un de ses pions. De son côté, Joueur B place un pion sur son point de départ.

Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour ! Les chats domineront le monde un jour !

Comme son coup n’a pas été annulé, le pion de Joueur B avance d’une base. Joueur B joue ensuite une nouvelle carte défensive dont la capacité réduit chaque coup de la Hit Box adverse de “1”. Cela signifie qu’un coup permettant de faire avancer de deux fait avancer de 1 finalement. En l’occurence, un Home run fait avancer de 4, donc le coup ne fera avancer que de 3. Ensuite, Joueur B place un pion d’après sa Hit Box.

J’espère que ces différents exemples vous permettront d’y voir plus clair.

Un mini-game nécessite que Joueur A et Joueur B jouent chacun 6 cartes. Une fois fait, le mini-game prend fin et celui ayant marqué le plus de points l’emporte.

S’il devait y avoir égalité à la fin, Joueur A et Joueur B continueront à jouer des cartes, simultanément cette fois, jusqu’à s’être départagés dans le score.

Après le match, Joueur A et Joueur B additionnent les revenus générés par leurs cartes (indiqués dans le rond vert en haut à droite) et achètent de nouveaux Agents libres disponibles. Comme une équipe doit toujours posséder 15 cartes, Joueur A et Joueur B se débarrassent d’autant de “vieilles” cartes que nécessaire (on dit qu’ils les renvoient en Minor League).

Dès qu’un joueur remporte 4 mini-games, il est le vainqueur de la partie.

Et voilà !

Mauvaise nouvelle !

“Des capacités spéciales ne sont pas expliquées dans les règles !”

Ah oui, c’est juste. Il s’agit notamment de capacités venant des extensions. Heureusement, toutes sont expliquées dans la traduction des règles en français que vous pouvez retrouver ici ou en fin d’article.

En solo, ça donne quoi ?

En solo, vous jouez contre une équipe fictive composée uniquement d’Agent libres (de très bons joueurs, en somme). Le principe est le même qu’à deux joueurs : vous jouez une carte, l’équipe fictive révèle sa première carte, vous en jouez une deuxième, l’équipe fictive révèle la suivante…

L’absence totale de stratégie de l’adversaire fictif est compensée par les capacités très supérieures de ses joueurs. Il va vous falloir lutter le mieux possible contre cette équipe de stars en recrutant les Agents libres les plus aptes à venir vous renforcer.

Et ce mode de jeu marche très bien !

Bon, il n’est pas parfait pour autant non plus.

Bien que l’on salue la simplicité de ce mode, il est parfois un peu frustrant de voir l’équipe fictive jouer des cartes complètement inutiles selon la situation. C’est d’autant plus fréquent si nous possédons les Agents libres supplémentaires apportés par les extensions : leurs capacités sont tant situationnelles qu’il y a fort à parier que l’équipe fictive ne les jouera pas au bon moment. Dommage.

De plus, on constate que notre équipe s’améliore après chaque mini-game (dû à l’achat d’Agents libres) alors que l’équipe fictive, elle, reste la même jusqu’à la fin de la partie. Injuste, n’est-il pas ?

Mais que l’on ne s’inquiète pas, car ces problèmes sont facilement contournables. En effet, Baseball Highlights 2045 est l’un des jeux en solo pour lequel il est le plus facile de concevoir des variantes. J’en ai moi-même conçu quelques unes toutes bêtes mais améliorant le jeu à mes yeux. Mais je vous en parlerai davantage dans un futur article.

Puisqu’on parle de variantes, quelqu’un a même créé un mode solo pour pouvoir jouer une saison sur Board Game Geek. Pour être honnête, je n’en suis pas un monstre fan mais je lui reconnais des qualités.

Un mot sur les extensions

Baseball Highlights 2045 se vend en trois versions différentes.

  1. La version normale qui n’est autre que la boîte de base.
  2. La version deluxe qui comprend la boîte de base avec petites extensions (Agents libres supplémentaires et Coachs)
  3. La version super deluxe qui est similaire à la version deluxe mais avec encore plus d’Agents libres.

En soi, les Coachs n’apportent quasi rien en solo (à moins de créer une variante permettant à l’IA de les utiliser). Par contre, les Agents libres sont un formidable élément de rejouabilité : les équipes fictives varieront davantage et vous aurez vous-même plein de nouvelles stars à ajouter à votre équipe.

Pour finir, les trois versions proposent quatre équipes de départ (composées de Rookies et Vétérans). D’autres équipes sont disponibles à la vente mais demeurent parfaitement dispensables pour la raison que ce sont surtout les Agents libres qui donnent le ton d’une équipe.

Conclusion

L’avis de Sinatrash

Le baseball, c’est cool, et ce jeu est riche en sensations. Vos Robots vont taper des Home Run de malade, vos Cyborgs pourriront les coups de votre adversaires et vos Naturals brilleront comme défenseurs.

Les cartes représentant les joueurs sont vraiment sympathiques et de bonne qualité. Bon, il n’y a pas de figurines pour les représenter mais il y a des pions… et c’est toujours mieux que rien !

Le jeu se joue naturellement sans dés, ce qui est parfois dommage car ils offriraient de l’incertitude sur les actions offensives et défensives. Mais ce n’est pas bien grave car de l’imprévu, il y en a de toute façon. Après tout, on ne sait jamais ce que va jouer l’adversaire !

En tout cas, on imagine facilement le délire dans le stade quand notre équipe gagne d’un petit point après avoir sauvé de justesse le dernier coup adverse. Grandiose !

Bon jeu fun et thématique, avec des parties qui s’enchaînent. Dommage qu’il n’existe pas de mode Saison ou Carrière officiel !

15/20

L’avis de K’euroline

Soyons honnête, je n’étais pas très emballée par Baseball Highlights: 2045 à mes débuts, la faute à un sport dont je me fiche éperdument dans la vraie vie. Mais ce jeu pas si commun a su me retenir à temps, grâce à sa savoureuse mécanique.

Selon moi, il y a deux façons de jouer à ce jeu : en y allant à l’instinct ou en utilisant l’analyse à ses fins. Car pour être un bon coach de baseball, il faut connaître l’équipe adverse et savoir comment répondre à ses attaques. Arrangez-vous donc pour que vos joueurs clés participent aux bons matchs. Ne perdez pas non plus de vue les gains qu’ils vous offriront pour recruter de nouveaux champions. Les décisions ne manqueront pas.

Bien entendu, la part de hasard demeure présente avec les frustrations que cela engendre. Mais cela n’empêche pas Baseball Highlights 2045 d’être un jeu original et bien ficelé.

Au passage, je suis d’avis de confectionner quelques petites variantes pour rendre l’équipe fictive davantage sérieuse, comme le suggère notre cher chat.

15/20

L’avis Solo

Les caracteristiques d’un bon jeu solo sont d’emblée réunies dans Baseball Highlights: 2045, car cette configuration est rapide, excitante et proche des sensations en multijoueur.

Les équipes fictives sans cesse différentes apportent un nouveau défi à chaque partie, surtout si l’on possède les Agents libres offerts par les extensions.

Rappelons tout de même que certaines variantes permettent d’améliorer le jeu en solitaire, que cela soit en alternant le comportement de l’équipe fictive ou en offrant de nouveaux modes de jeu. Vous pourrez les inventer vous-mêmes, les trouver sur Board Game Geek ou les découvrir dans un prochain article sur ce site.

Mais quelle que sera votre façon de jouer, vous apprécierez de toute façon ce que Baseball Highlights: 2045 aura à vous offrir en solo !

17/20

Appréciation personnelle du chat

Je me suis moi-même surpris à vouloir me lancer dans le baseball sur table. Tout ça après être tombé sur l’article de ce sacré filou d’Harry Cover (qu’on regrette bien évidemment sur Tric Trac) Mais il faut dire que les jeux de sport sur plateau, c’est un peu comme les Dungeon Crawler : je ne résiste pas à la tentation.

J’ai pu me permettre “le luxe” de m’offrir la boîte “super deluxe” qui contient une bonne centaine d’Agents libres. Mais cette version coûte tout de même son prix, et elle n’est pas indispensable pour vivre de grandes sensations.

Après avoir été sorti des dizaines et des dizaines de fois sur ma table lors de ses premières années, le jeu a fini par prendre la poussière sur mon étagère, la faute peut-être à l’absence d’un mode Saison satisfaisant. Mais j’ai fini par le ressortir, de quoi revenir tout droit au bon vieux temps. Actuellement, j’utilise ma propre variante pour améliorer le comportement de l’équipe fictive tout en réfléchissant à mon propre mode Saison. Mais tout cela en sera discuté dans un futur article.

Les règles en français peuvent être trouvées ici.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.