Campagne KDM – Année lanterne 04 (1ère partie) : Mourir et renaître

Publié par Le chat solitaire (Skinner) le

Pour découvrir ce qu’est le jeu Kingdom Death: Monster, rendez-vous ici.

Pour lire les épisodes précédents de la campagne, c’est .


Nous y revoilà, dans le monde obscur et effrayant de Kingdom Death: Monster. Nous qui pensions que cette aventure ne serait pas plus terrible qu’un camp de vacance en montagne, nous nous mettions le doigt dans l’oeil.

Même si aucun Lion n’est encore parvenu à déchiqueter un de nos Survivants, l’épidémie, elle, a prouvé qu’elle ne devait pas être prise à la légère. Après tout, nous aurions dû nous en douter avec cette période que nous traversons dans la vraie vie !

Mais cette épidémie est derrière nous (celle dans KDM, hein !), concentrons-nous désormais sur l’avenir, celui qui fera de nous des légendes ! Car ce monde où la nuit est éternelle, c’est le nôtre !

“Ah ben enfin un discours motivant ! Je commençais à croire que c’était mon boulot…”

Pour connaître la gloire et le succès, nos Survivants vont partir chasser une fois de plus, mais un tout nouveau monstre, cette fois-ci. Un animal géant pouvant paraître inoffensif mais qui réserve bien des surprises : l’Antilope hurleuse !

Mais quelle belle figurine !

Nous avons besoin de volontaires, pour cette chasse. Qui est de la partie ?

“Moi ! Moi ! Moiiii !!!”

Très bien, voici les sélectionnés !

  • François Perrin (lance + fléchettes)
  • Dr Chaos (tenue complète + Katars)
  • Gandalf (semi tenue + Hache + Frenzy Drink)
  • K’euroline (Harpe + Oeil de Lion + Arc)

“Et moi, alors ?”

Désolé Sina’, mais j’ai pensé qu’il valait mieux privilégier les Survivants avec peu d’expérience, afin de les faire progresser. Toi tu as déjà atteint ton “niveau 2”.

Après tout, comme ils le suggèrent dans les règles quand on joue en solo, le but n’est pas de constituer le groupe de quatre Survivants le plus fort, mais d’investir dans la communauté en général.

Ok, je reconnais que K’euroline a déjà atteint son “niveau 2”, mais vu son manque d’utilité général, je préfère lui donner l’occasion de chasser encore un peu avant qu’elle ne soit trop à la traîne.

“Sympa, merci !”

Allez, fini de causer, c’est l’heure de partir à la chasse !

The Hunt

Nos héroïques Survivants quittent le campement en entonnant un puissant chant de guerre :

Oui, François Perrin cache bien sa lance, sur sa figurine…

Comme premier évènement, le groupe tombe sur un sentier recouverts de dents pourries d’Antilope. Gandalf a la chance d’en trouver une en bonne état, ce qui servira comme Ressources.

Le lendemain, les Survivants accostent une rivière de lave au milieu de laquelle repose une fabuleuse épée : l’Adventure Sword. Cette arme redoutable révèle tout son potentiel entre les mains d’un Survivant courageux, car sa valeur de dégât dépend directement de la valeur de Courage du personnage. Malheureusement, personne n’a les tripes de sauter de rocher en rocher pour aller chercher la puissante épée. Et comme personne n’est d’humeur à se baigner, le groupe poursuit sa route.

Quelques kilomètres plus loin, le groupe aperçoit un cadavre d’Antilope hurleuse. Bien que la bestiole ait déjà été machouillée, il y aurait sûrement quelques Ressources à en tirer. Mais à peine nos Survivants se penchent sur l’Antilope qu’un rugissement familier retentit au loin : celui d’un Lion blanc, un Lion blanc particulièrement grand ! De toute évidence, ce Lion a tué l’Antilope.

Nos Survivants font donc face à un dilemme : poursuivre sans s’attarder sur cette Antilope ou prendre le temps de fouiller quitte à potentiellement attirer son prédateur. Car si ce dernier surgit, le Showdown débute immédiatement, et il ne s’agira pas d’affronter une Antilope de niveau 1, mais un Lion blanc de niveau 2 ! Et les monstres de niveau 2 sont particulièrement mortels ! Qu’en pense le groupe ?

“Fouiller l’Antilope aurait 30% de chance d’attirer le Lion. En sachant que les Ressources à obtenir sont au nombre de trois et que l’une d’elle est de type Vermine, nous pourrions convertir le tout en une valeur proportionnelle au besoin de la communauté, qui, rappelons-nous, comporte actuellement moins de vingt mem…”

“K’euroline a raison, c’est trop dangereux !”

“Euh… sinon, moi je serais d’avis que…”

La décision est prise : le groupe laisse l’Antilope derrière lui et poursuit sa route.

Peu de temps après, les Survivants pénètrent dans un grand réseau de cavernes aux embouchures multiples. Un vrai labyrinthe.

“Restons groupés, et il ne nous arrivera rien !”

Mais bien entendu, après cinq minutes de marche, tout le monde est perdu !

Gandalf, François Perrin et Dr Chaos ont la chance de rapidement trouver la sortie. Mais K’euroline se fait attendre.

“Forcément, les femmes et leur sens de l’orientat…”

Stop ! Pas de blagues sexistes sur mon site, s’il vous plaît ! Et puis d’ailleurs, Sina’, tu ne fais pas partie du groupe : tu es censé attendre au campement. Il n’y a donc aucune raison que l’on t’entende parler !

Heureusement, K’euroline finit par rattraper ses compagnons. Ces derniers poussent un cri de frayeur en la découvrant.

“Ben quoi ? J’ai quelque chose sur la figure ?”

“Euh… c’est-à-dire que… oui !”

Les trois hommes ont raison d’être surpris, car la réalité est qu’il est arrivé une mésaventure à K’euroline. Notre jeune amie a en effet eu la malchance de tomber sur une caverne remplie d’hommes et de femmes malades. K’euroline a donc fini contaminée, faisant d’elle une…

Lépreuse !

“Oh non, c’est pas possible ! J’ai pas envie de finir comme ces pauvres gens dans Ben-Hur !”

Décidément, K’euroline, tu as un réel talent pour finir amochée, dans ce jeu, entre ta double blessure à la poitrine et la lèpre, maintenant ! Tes pauvres petits doigts vont souffrir en jouant de la harpe, maintenant !

Par chance, la lèpre n’est pas purement désavantageuse dans KDM. Désormais, tous les dégâts que subira K’euroline seront réduits de 1 (minimum 1), ce qui est un avantage énorme quand on affronte un monstre puissant ! Par contre, en cas de jet de blessure grave, K’euroline devra retrancher 2 points à son résultat, augmentant fortement ses chances de mourir ou de finir handicapée.

Le groupe poursuit sa route, les hommes prenant soin de garder leurs distances par rapport à K’euroline.

Enfin, les Survivants arrivent à destination. Le combat va pouvoir commencer…

The Showdown

D’abord motivés, les Survivants ont un mouvement de réticence en appercevant leur toute première Antilope vivante. La bête est aussi moche que terrifiante ! Son ventre abrite une gueule géante garnie de dents plates.

Tout compte fait, un Lion blanc, ce n’est pas si effrayant que ça !

Le plateau est recouvert de tuiles Terrain. Il y a un gros tas de bazar et de chair au bord, un petit gisement de métal et un refuge d’insectes vers le milieu. Mais ce que l’on remarque tout de suite, c’est la grande quantité de plantes poussant hors du sol de pierre. Cette plante se prénomme Acanthus et est connue pour ses propriétés curatives, ce qui en fait une Ressource de choix pour les Survivants ! Malheureusement, l’Antilope aime tout autant en manger : il faudra donc récupérer la verdure avant elle.

Contrairement aux Showdown face à un Lion, les Survivants doivent entrer par l’un des petits bords du plateau. L’équipe se divise en deux pour mieux encercler sa proie.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas moi qui marche sur le plateau, mais un monstre encore plus redoutable que ceux de KDM : le terrible Walter !

Avant de réellement lancer les hostilités, les Survivants tentent d’amasser des Ressources. Certains parviennent à cueillir de l’Acanthus (qui pourra soit être utilisé pour soigner les blessures durant le combat ou être ramené au campement pour fabriquer un équipement protecteur) et Dr Chaos ramasse une épée en os sur le tas.

L’Antilope approche ; Gandalf commence par un joli coup de hache et Dr Chaos poursuit avec les Katars.

Ces petites blessures agitent sérieusement l’Antilope qui repousse à plusieurs reprises les Survivants. Bien que ses attaques soient plus faibles que celles du Lion, l’Antilope est nettement plus imprévisible et peut se mettre à courir dans tous les sens, quitte à piétiner les Survivants sur son passage ! Impressionné par cette résistance, Gandalf sort sa gourde de Frenzy Drink et en avale quelques gorgées.

“Par la barbe de Merlin, c’est encore plus immonde que de la potion d’Uruk-hai !”

Mais mauvaise ou pas, la boisson décuple les forces et la vitesse de Gandalf qui gagne quelques points d’Insanity au passage. Durant tout le combat, il ne pourra plus utiliser de Survivals (plus d’esquives ou d’encouragements, donc) ni de Fighting Arts (qu’il ne possède pas).

Refusant de laisser toute la gloire à ses camarades, K’euroline se joint au groupe pour tenter de couper la retraite à l’Antilope. Mais dans un élan de fureur, cette dernière repousse tous les Survivants dans des directions différentes. K’euroline s’effondre ; l’Antilope se précipite sur elle… et l’avale !

“Quoi ???”

Oui, l’énorme bouche ventrale du monstre s’est refermée sur K’euroline qui se retrouve prisonnière dans l’Antilope, prête à être digérée !

K’euroline a des raisons de s’inquiéter !

Terrifiée, K’euroline se débat, mais sans succès. Ses compagnons décident de lui venir en aide : s’ils parviennent à infliger un total de deux blessures à l’Antilope en un seul round, K’euroline pourra être regurgitée. Malheureusement, François Perrin est le seul à être à portée et ne parvient pas à entailler suffisamment la chair de l’Antilope avec sa lance !

“Puisque c’est comme ça, on bâtira une statue de l’Antilope, et je lui couperai la tête !”

Désolé, Dr Chaos, mais je crois que Bart Simpson l’a déjà fait. Pourquoi ne pas aller sauver K’euroline, plutôt ?

C’est ce que décide de faire Gandalf. Le vieil homme en profite toutefois pour ramasser un curieux insecte sur son chemin.

Un “scarabépée”. Pas banal, n’est-ce pas ? Et ce qui est rigolo avec cet insecte, c’est qu’on peut le manger. Dans ce cas, il faut lancer 1d10. Sur un résultat de 6 ou plus, le dégustateur en ressort plus fort (+1 en Force, bonus permanent), mais sur un résultat de 1 à 3, la bestiole se creuse un tunnel jusqu’au cerveau, tuant aussitôt son hôte.

“Je serais bien tenté de goûter ce scarabée, ne serait-ce que pour faire passer l’ignoble goût de ce Frenzy Drink, mais une prophétie m’a annoncé que je mourrai face à un démon géant. Mieux vaut ne pas y toucher.”

C’est plus sage, en effet. Mais bon, une chance sur deux de devenir plus fort, quand même, hein ?

“Dites, vous pourriez penser à moi ? J’ai de l’acide d’Antilope qui grignotte ma peau de lépreuse !”

Sapristi ! voilà qu’on en oublie K’euroline !

Dans un effort louable, les Survivants chargent l’Antilope qu’ils martèlent de coups. Mais la grosse biche ne se laisse pas blesser facilement et refuse de recracher K’euroline. Cette dernière se casse une côte en se débattant dans le ventre puant (réduisant sa vitesse de 1 point), ce qui décuple prodigieusement son incompétence martiale.

Pour finir, K’euroline meurt.

“What ? Was ist das ? C’est pas possible, je suis trop fine stratège pour mourir dans un jeu !”

Je suis navré, K’euro’, mais après t’être cassé une côte, tu as subi un nouveau dégât à la tête. N’ayant plus de résistance à cette zone, tu as dû faire un nouveau jet de blessure grave avec ton malus de -2 dû à ta condition de lépreuse. Le résultat indique que tu finis décapitée. Couic !

“Désolé, K’euroline, mais on a fait ce qu’on a pu. Et on promet de faire honneur à ta dépouille tout à l’heure… par là, je veux dire la manger !”

“K’euroline a plus de tête ! K’euroline a plus de tête !”

Oui, et cette fois-ci ce n’est pas à cause de Bart Simpson.

Anyway, cet affront coûte cher à l’Antilope : Gandalf, François Perrin et Dr Chaos se ruent sur l’animal, ne lui laissant aucune chance. La créature n’est même plus en état de riposter et se met à courir sur le plateau comme une folle. Les Survivants n’ont d’autre choix d’attendre qu’elle revienne.

Tout ce remue-manège laisse le temps au trio de planifier son embuscade. A peine revenue, l’Antilope se fait sauvagement trucider. Les Survivants sont victorieux… sauf K’euroline.

Des Ressources sont récupérées sur l’Antilope, dont un truc un peu spécial…

“Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?”

Ça, cher Gandalf, c’est ce qui permettra à la communauté ne pas s’éteindre… à condition de bien savoir l’utiliser.

Eh oui, dans KDM, le Love Juice est la principale méthode pour que les Survivants se reproduisent.

Par curiosité, notre ami François décide d’en goûter un peu.

“Mhh… C’est étrange. D’une certaine manière, ce parfum m’évoque la vie, mais c’est aussi très gras…”

“On pourrait l’appeler : Vie à Gras !”

Bon, après ce petit calembour, on pourrait peut-être continuer !

Mis à part ce Love Juice, les Survivants réunissent d’autres Ressources, notamment l’Acanthus qu’ils ont récolté. Au passage, K’euroline est récupérée dans le corps de l’Antilope et finit dévorée par ses coéquipiers. Il semblerait que le destin de notre amie était de se faire bouffer, par un monstre ou non. En tout cas, grâce au cannibalisme, le campement peut obtenir une Ressource aléatoire suite au décès de son membre… et c’est le crâne qui est tiré !

“Chouette, on pourra en faire une lanterne ! Après tout, K’euro’ s’est toujours prise pour une lumière !”

Bon, ça suffit blagues stupides, et Sina’, attends au moins que tes amis soient rentrés au campement pour causer. Non mais !

Après avoir rassemblé les Ressources, les trois Survivants gagnent un point d’expérience. Comme il s’agit de leur deuxième, Gandalf et Dr Chaos montent de niveau. Les dés indiquent qu’ils obtiennent une nouvelle technique de combat (Fighting Art).

Dr Chaos obtient Timeless eye. Cela signifie qu’il réalise des Perfect Hit sur 9 ou un 10 quand ils lancent les dés (au lieu de 10 seulement).

En temps normal, quand un Survivant lance les d10 pour tenter une attaque, on dit qu’il effectue un Perfect Hit pour chaque 10 obtenu. Les Perfect Hit permettent d’obtenir des bonus selon l’équipement porté (par exemple, certaines armes offrent un bonus de Force temporaire si le Survivant effectue au moins un Perfect Hit).

De son côté, Gandalf devient un Orator of Death, lui permettant d’augmenter l’Insanity de ses compagnons durant les combats. De quoi en faire des durs !

Allez, maintenant, tous au campement !

The Settlement

Partir à la chasse n’est jamais très marrant : le groupe passe généralement des jours à traquer la bête, en prend plein la gueule durant le combat et doit ensuite rapporter la carcasse à la communauté pour que celle-ci ait de quoi grailler. Après ça, les Survivants n’ont qu’une envie : recueillir un peu de fraîcheur pour aérer leur peau crasseuse.

Eh bien ça tombe mal, car il fait une chaleur étouffante au campement, quand les Survivants font leur retour. Le pauvre François en ressort exténué avec sa lance, tellement elle pèse lourd. Il ne pourra pas partir au combat cette année ou à la prochaine partie.

Après avoir pris un bon repas et rendu un fier hommage à K’euroline, toute la communauté se réunit, car des décisions se doivent d’être prises. Sinatrash propose d’innover la clime, mais les autres lui font comprendre qu’il n’est qu’un nigaud car il faudrait déjà inventer l’éléctricité. C’est alors qu’on réalise que deux Survivants manquent à l’appel. Il se trouve que ces derniers ont piqué le Love Juice des chasseurs et ont décidé de s’amuser avec.

Et le résultat ne se fait pas attendre : la femme voit son ventre gonfler de seconde en seconde. Alertés, les autres Survivants accourent au plus vite. La femme commence à avoir mal au ventre.

C’est alors qu’il en sort un enfant !

“Mazette !”

Un bruyant “Ohhhhhhhhh !” retentit dans le public. L’enfant est une petite fille, et celle-ci disparaît soudainement, comme une bulle qui éclate !

“Mais qu’est-ce que c’est que ce délire ? Gandalf, c’est toi qui lui as lancé un sort d’invisibilité ?”

“Mais non, j’y suis pour rien !”

La petite fille réapparaît néanmoins rapidement. Celle-ci grandit à une vitesse surprenante, jusqu’à devenir adulte. Les Survivants sont frappés de stupéfaction en reconnaissant l’une des leurs.

K’euroline !

“Eh oui, je suis de retour ! Mais je ne suis pas vraiment la K’euroline que vous connaissiez : je suis sa réincarnation !”

Décidément, on peut dire qu’il se passe des choses bizarres, dans ce jeu. Mais tâchons de vous expliquer les choses.

Le papa et la maman de cette nouvelle K’euroline ont dû lancer 1d10 pour connaître le sort de leur procréation, et le résultat fut de 10 ! En temps normal, cela donnerait des jumeaux, mais comme la communauté avait découvert l’innovation Hovel (les masures), le résultat fut traité différemment et donna naissance à un enfant spécial ! Et j’ai décidé que cela serait une nouvelle K’euroline.

“Quoi ? K’euroline, une enfant spéciale ??? Je dois rêver !”

C’est pourtant la vérité. Mais qu’est-ce que c’est un enfant spécial, au fait ?

Eh bien c’est un nouveau Survivant qui, à sa naissance, disparaît brièvement (comme l’a fait notre nouvelle K’euroline). Durant cette fraction de seconde, l’enfant spécial fait un rêve encore plus long qu’une vie entière, lui procurant de grands pouvoirs !

K’euroline avait le choix entre trois rêves, et elle choisit le rêve de la couronne. Cela lui permet, durant le combat, de décupler sa résistance au moment souhaité ! Mais le prix à payer est lourd : K’euroline vieillira plus vite que ses compagnons. Et le jour de sa retraite, elle disparaîtra à nouveau, mais pour de bon !

“Inutile de préciser que je n’ai plus à me plaindre de blessures à la poitrine, de côte cassée ou de peau lépreuse. Je suis une nouvelle K’euroline dans un nouveau corps. Et si je suis de retour, c’est surtout pour embêter Sinatrash qui n’a rien d’un enfant spécial !”

“Et gna gna gna gna ! Moi je m’en fiche, parce que j’ai un bonus en Force, au moins !”

Bref, comme il s’agissait du premier enfant de la communauté (et quel enfant, mes enfants !), cette dernière doit décider comment elle élèvera ses nouveaux nés : à la dure ou avec tendresse ?

“A la dure, à la dure !!!”

“Sina’, tu n’as donc pas de coeur ! Les enfants ne peuvent pas s’épanouir s’ils ne reçoivent pas un minimum de tendresse !”

Un vote est organisé dans la communauté, et c’est élever les enfants à la dure qui l’emporte ! Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce ne sont pas que des hommes qui ont voté pour ça !

La loi du plus fort, ou la sélection naturelle, si vous préférez.

Élever ses enfants à la dure procure d’énormes avantages aux Survivants (les nouveaux nés comme les anciens). Pour commencer, tous obtiennent un bonus permanent de +1 en Force (pour blesser le monstre) et en Evasion (pour éviter les attaques), ce qui est juste dément ! Et pour finir, chaque Survivant a le droit de relancer un unique dé une fois dans sa vie, quelle que soit la situation, et de garder le nouveau résultat. De quoi éviter la mort de justesse !

Mais attention, il y a un gros MAIS. Dorénavant, chaque fois que deux Survivants tenteront d’avoir un enfant, ils devront lancer 2d10 et conserver le plus mauvais résultat, de quoi entraîner de mauvaises surprises !

Et comme il s’agit du premier enfant, nous avons le droit à un évènement spécial : le d10 est lancé.

Le résultat indique que K’euroline, dû à son éducation brutale, obtient le Fighting Art Tough (la rendant plus résistante aux blessures graves, l’exact contraire de ce que lui appportait la lèpre dans son ancienne vie). Mais en contrepartie, elle développe une Disorder (maladie mentale). Une carte est tirée au hasard : K’euroline se sent comme une proie face aux monstres, ce qui est intimidant. En terme de jeu, cela signifie qu’elle ne peut dépenser des Survivals que si elle est Insane (folle).

“Mais comment je pourrais devenir Insane, moi qui suis la sagesse incarnée ?”

Oui, bon, attention à ne pas prendre la grosse tête non plus. Et puis l’Insanity est très facile à gagner. Elle vient d’ailleurs plus vite qu’on ne la dépense !

Bon, après cet heureux évènement, la vie reprend au campement. Mais il se trouve que les deux nouveaux parents ont trouvé que faire craque-craque était rigolo et décident de se réunir dans un petit coin sombre (ce qui n’est pas très difficile à trouver dans l’univers de KDM).

2d10 sont lancés et le plus bas est conservé. Et les deux dés indiquent 3, seulement, catastrophe !

Cela signifie que la femme meurt durant l’acouchement, avec l’enfant. Son partenaire mâle le vit évidemment très mal et développe une Disorder et gagne de l’Insanity.

La femme est immédiatement dévorée, et, chose étonnante, ses cheveux étaient bleus ! Quant à son partenaire, nous découvrons qu’il s’agissait de…

“Ouh pinaise ! Qu’est-ce que je vais devenir tout seul, moi ?”

“Attends, attends, ça veut dire que je suis la fille d’Homer et Marge Simpson ? Oh, c’est pas vrai…”

Oui, on aurait presque pu t’appeler Lisa pour le coup. Mais bon, j’avoue que c’est pas très glorieux.

Bon, tout cela met donc un terme à la parenthèse sexuelle du campement. Pour la suite, ce dernier décide de ne rien innover cette année pour conserver des Ressources, mais de construire un nouveau bâtiment (l’Organ Grinder, permettant de créer d’utiles objets à base de Ressources de type Organe) ainsi que des pièces d’équipement. Voilà ce qui en ressort :

Nous avons donc de l’Acanthus séché (pour éviter une blessure grave), un casque taillé dans un crâne, deux porte-bonheur, des nez en pierre, de la matière fécale de monstre (plus utile qu’on pourrait le croire), de la graisse pour mieux éviter les attaques, des bandages et un immense marteau en os.

Avec tout cet attirail, la communauté commence à se sentir invincible.

Mais c’est sans compter une nouvelle menace.

Une menace imminente.

Un bruis de pas retentit dans les ténèbres. Une ombre malveillante se dessine à la lueur des lanternes. Tout le monde retient son souffle.

“Oh oh, pas bon, ça !”

Non, pas bon du tout, car l’heure est venue de se battre à nouveau. Et il faudra tout donner.

Car le monstre arrivé au campement est encore plus redoutable qu’un Lion ou une Antilope !

Le BUTCHER !!!

A suivre…

Résumé de la communauté

Innovations : Langage, Symphosium, Ammonia & Hovel

Principes : Cannibalisme & Loi du plus fort

Population actuelle : 11

NomRapide description
Saxgard (lecteur)Survivant le plus fort
Dr Chaos (lecteur)Très rapide
Gandalf (lecteur)Orateur de la mort
SinatrashQue dire…
LeilaSurvivante la plus courageuse
François PerrinSage malchanceux
Homer SimpsonPremier papa
Nouvelle K’eurolineEnfant spécial (Savior)
3 autres Survivant.e.s

Morts : Trauman, (Ancienne) K’euroline, Artémis & Marge Simpson

Bâtiments : Bone Smith, Skinnery, Organ Grinder & Catarium

Catégories : Campagne KDM

5 commentaires

Saxgard · 19 octobre 2021 à 09:17

Petit ascenseur émotionnel entre la mort et le retour de K’euroline ^^
Vraiment très cool à suivre cette campagne. Et le jeu à l’air vraiment excellent mécaniquement mais éprouvant.

    Le chat solitaire (Skinner) · 19 octobre 2021 à 17:30

    Héhé, c’est vrai qu’il aurait été dommage de dire adieu à notre passionnée d’Eurogames. 😀
    Néanmoins, cela ne signifie pas qu’elle se “réincarnera” à chaque fois ! Mais c’est vrai que pour le coup, cela me semblait marrant à titre narratif.
    Content que la campagne te plaise ! J’espère avoir trouvé un équilibre satisfaisant entre histoire à raconter et mécanique de jeu retranscrite.
    Et oui, le jeu est vraiment bien… mais tu t’en doutais que je diraois ça. 😀

      Saxgard · 19 octobre 2021 à 22:26

      L’équilibre est parfait. On comprend mécaniquement ce qui se passe et en même temps ça se fond vraiment super bien dans ta narration.
      Merci pour cette campagne que je suis avec beaucoup de plaisir. Et aucun doute que d’autres l’apprécient ou l’apprécieront quand ils la découvriront.

      Si tous les jeux étaient narrés de la sorte beaucoup seraient vite en rupture de stock. 😉

        Le chat solitaire (Skinner) · 19 octobre 2021 à 22:36

        Eh bien je te remercie pour ces gentils mots qui m’encouragent à continuer ! 😀
        Je vais continuer sur cette voie, du coup, toujours en essayant de glisser quelques explications et rappels de règles au cours de l’histoire !
        Et j’avoue aussi que c’est une expérience plaisante que d’avoir un compte rendu écrit pour une de mes campagnes. A coup sûr, je ne serai pas prêt de l’oublier, celle-là ! 😀

          Saxgard · 20 octobre 2021 à 06:36

          Et ça sera peut-être la première campagne où tu iras jusqu’au bout. ^^

Répondre à Le chat solitaire (Skinner) Annuler la réponse

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.